Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Egencia à la moitié du gué

La société, qui vient de publier une étude sur le voyage d’affaires, estime être à mi-chemin pour retrouver son niveau d’activité de 2009.

Après avoir enregistré une chute de 25 % de son activité en 2009, la troisième agence de voyages d’affaires en France renoue avec des tendances positives. « Par rapport à l’an dernier, nous sommes à + 47 % », indique Jérôme Fouque, le directeur France d’Egencia. Avant de tempérer : « Cette croissance résulte de l’acquisition de nouveaux clients fin 2009 et début 2010. À périmètre constant, nous observons une augmentation de l’activité comprise entre 10 % et 12 %. » Face à ces chiffres encourageants, la prudence reste de rigueur. « Nous regardons les chiffres de manière régulière, précise Jérôme Fouque, et nous n’envisageons pas d’accélération de la reprise à court terme. S’il n’y a pas de nouveau volcan, de nouvelle crise, si le dollar se positionne bien, nous devrions garder cette tendance, mais le voyage d’affaires est un marché très sensible à la conjoncture. Nous sommes dans une logique de reprise relative et sous contrôle. » Une tendance que confirme l’étude publiée par Egencia, comparant les tarifs de l’aérien et de l’hôtellerie sur le premier trimestre en 2009 et 2010. Si les prix aériens augmentent sur de nombreuses destinations affaires – stables ou en baisse sur l’Europe – sous l’effet conjugué d’une hausse de la demande et de l’ajustement des capacités par les compagnies, les prix de l’hôtellerie demeure en baisse sur la plupart des destinations business. Les opportunités d’économies, enjeu majeur pour les travel managers, se trouvent donc toujours sur ce poste. En Europe, pour 59 % d’entre eux la gestion et le contrôle des coûts sont « le plus grand défi dans la gestion du voyage d’affaires ».

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique