Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

ÉDITO. L’imbroglio des formalités de voyage à l’étranger

Comment s’y retrouver dans les formalités voyage ? Le site du Quai d’Orsay carbure, avec jusqu’à sept « dernières minutes » par jour dans ses conseils aux voyageurs…

Voyageurs comme pros du voyage peinent à suivre le rythme actuel des changements dans les formalités d’entrée des destinations. Tests PCR, vaccination obligatoire ou pas, avec une dose ou deux, quarantaine à l’hôtel ou à résidence… Dans les agences offline et online comme chez les voyagistes, à quand un spécialiste des formalités voyage ? Si la crise sanitaire perdure, même de manière perlée, c’est assurément un métier d’avenir.

Avec cette valse permanente des formalités d’entrée, le meilleur argument de vente n’est d’ailleurs plus le prix… Mais l’annulation sans frais, ce qui donnera une prime aux acteurs du voyage qui la garantissent. Attention toutefois aux exclusions, le voyageur devra se montrer attentif aux astérisques… Il ne faudra pas lui raconter de « carabistouilles », sous peine de perdre leur fidélité.

Si la destination France est une valeur refuge, dès qu’ils le pourront, les Français partiront à l’étranger.

Pour l’avoir testé, Re-open.europa.eu/fr, promu par Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat au Tourisme, peut en partie éclairer nos lanternes, du moins sur l’espace européen. Selon le site, « les États membres devraient progressivement lever les restrictions de voyage au niveau frontières pour les résidents des pays tiers suivants » : Australie, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Singapour, Corée du Sud, Thaïlande et Chine, sous réserve de confirmation de réciprocité. Tunisie et Maroc, pays si chers aux Français, ne font pas partie de cette liste. Engranger des réservations sur ces destinations reste compliqué.

L’autre sujet qui fâche à l’heure actuelle, c’est tout le vocabulaire qui accompagne la reprise des voyages. Entre le certificat sanitaire, le pass sanitaire et TousAntiCovid Carnet, il y a de quoi perdre son latin, et même son français… Même pour nous, à la rédaction, qui suivons ces sujets au quotidien. N’aurait-on pas pu simplifier la communication, et assumer pleinement le recours important du gouvernement à l’application TousAntiCovid ? 

Par sécurité au regard de la situation sanitaire et de formalités au combien versatiles, c’est certain, les voyageurs vont préférer la France, voire l’espace européen. L’été bleu-blanc-rouge saison 2 est bel et bien sur les rails, pour reprendre l’expression de Jean-Baptiste Lemoyne. Des agences de voyages se sont spécialisées sur la France, se réjouit-il. Pour l’instant. Car s’en dévoiler ses résultats, notre sondage toujours en cours confirme une tendance : si la destination France est une valeur refuge, dès qu’ils le pourront, les Français (re)partiront à l’étranger.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique