Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Dubaï, entre plages et dunes

Dubaï accueille chaque année davantage de visiteurs français, mais peine encore à se positionner comme une destination touristique à part entière. Et ce en dépit d’infrastructures hôtelières et sportives de qualité, de belles plages de sable blanc et d’un climat ensoleillé toute l’année.

Ce n’est un secret pour personne : afin de faire face au tarissement de ses réserves de pétrole, Dubaï s’est fixé comme objectif de devenir l’une des principales destinations touristiques au monde, avec 45 millions de visiteurs espérés en 2015. L’Emirat ne ménage pas ses efforts pour y parvenir, à l’image des projets pharaoniques en développement. La route promet néanmoins d’être longue.

Si le nombre de visiteurs en provenance de France ne cesse de progresser depuis 10 ans (81 400 en 2004, 100 000 en 2005), Dubaï peine à s’imposer comme une destination touristique à part entière. La faute à des projets immobiliers surdimensionnés, pas toujours présentés sous leur meilleur jour par les médias français, mais également aux TO, encore frileux à mettre la destination – pas assez culturelle à leurs yeux – en avant dans leurs brochures.

Et pourtant, Dubaï ne manque pas d’atouts. Si le patrimoine historique est, reconnaissons-le, quasi inexistant, la destination n’en reste pas moins originale et variée pour un court séjour. A 6 h 30 de Paris, elle bénéficie d’un ciel bleu toute l’année, d’infrastructures hôtelières de qualité, de parcours de golf magnifiquement entretenus et éclairés la nuit, mais aussi de plages immenses, même si leur attrait est provisoirement terni par les armées de grues qui bordent à certains endroits Jumeirah Beach. Sans oublier les safaris en 4×4 dans les dunes, les dîners sous les étoiles dans le désert et la possibilité de combiner son séjour avec une escapade à Oman.

Autant d’excursions trop rarement proposées par les TO. Et si certains d’entre eux traînent des pieds pour pousser la destination, Air France et Emirates vont au contraire opérer cinq vols supplémentaires à partir d’avril, portant à 27 le nombre de fréquences hebdomadaires entre Dubaï et Paris cet été

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique