Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Disneyland, Ikea, … En Chine, la vie reprend doucement son cours

Réouverture partielle de Disneyland ou des magasins Ikea, fermeture d’hôpitaux de campagne : la Chine prend le chemin d’un retour à la normale très progressif après un mois et demi d’hyper-restrictions.

Pendant qu’elle se propage dans certains pays du monde, l’épidémie de Covid-19 recule en Chine. Et, si les mesures de restriction restent draconiennes et que beaucoup d’habitants préfèrent rester confinés chez eux, la vie reprend doucement son cours dans les rues de Pékin. A Shanghai, Disneyland a partiellement rouvert lundi. Le parc d’attraction proprement dit reste fermé, mais « un nombre limité » de boutiques, de restaurants et un hôtel reprennent leurs activités, a expliqué le groupe américain.

La moitié de la trentaine de magasins Ikea installés en Chine ont rouvert leurs portes, même si la plupart des Chinois ne s’aventurent pas à l’extérieur sans être équipés d’un masque. Les rues de Pékin sont encore largement vides, tout comme les transports en commun. Mais l’assouplissement des fermetures de lieux recevant du public envoie un signal positif à la population chinoise, qui devrait bientôt pouvoir retrouver sa routine quotidienne.

La province du Hubei bientôt débloquée ?

A Wuhan, la ville de 11 millions d’habitants au cœur de l’épidémie, 11 des 16 hôpitaux de campagne ouverts pour les patients contaminés ont déjà été fermés, selon l’agence Chine nouvelle. Deux hôpitaux, installés l’un dans une usine et l’autre dans un stade, ont fermé leurs portes dimanche après avoir renvoyé 61 ex-malades chez eux. Ces installations avaient une capacité d’accueil totale de 2 000 malades, a précisé l’agence de presse officielle.

Un haut responsable du pays a laissé entendre vendredi que le bouclage de la province du Hubei, où se trouve Wuhan, pourrait bientôt prendre fin. « Le jour que tout le monde attend ne devrait plus être si loin que ça », a déclaré Ding Xiangyang, secrétaire général adjoint du gouvernement. Des habitants contactés ont fait part de leur impatience de pouvoir sortir de chez eux, notamment dans les secteurs du Hubei où plus aucun cas de contamination n’a été annoncé depuis plusieurs semaines.

La province a ordonné le 20 février aux entreprises de ne pas reprendre le travail avant le 10 mars. Des entreprises indispensables, comme supermarchés et pharmacies, sont toutefois restées ouvertes. Concernant l’évolution de l’épidémie, le nombre quotidien de nouvelles contaminations est tombé à 40 ce lundi, soit le niveau le plus bas depuis le début officiel du comptage des données en janvier. Le bilan cumulé des morts dans le pays s’inscrit désormais à 3 119, pour plus de 80 700 contaminations.

A lire aussi :

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique