Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Destinations : les tops et les flops de l’été

Les carnets de commandes pour l’été sont en retard de 2,3%, selon le baromètre des Entreprises du voyage/Atout France. Le long-courrier fait toutefois de la résistance, tandis que l'Asie est en grande forme.

 

Seules les destinations long-courriers enregistrent une augmentation du volume des réservations de forfaits, de l’ordre de +3,7 %, pour les mois de juillet-août. Une tendance qui confirme celle observée depuis le début de l’année : entre le 1er janvier et le 31 mai, ce sont les destinations lointaines qui ont tiré l’activité en agences de voyages.

L'été s'annonce globalement en demi-teinte, selon Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage (ex-Snav), puisque les carnets de commandes accusent un retard de 2,3%. Quelques destinations tirent néanmoins leur épingle du jeu en juillet-août. Ainsi, le Canada se prépare-t-il une belle saison estivale, quand les Etats-Unis, qui restent la première destination long-courrier des Français en agences de voyages, se tassent un peu.

L'été sera long-courrier

Plus que l'Amérique du Nord, c'est l'Asie qui fait preuve d'un vrai dynamisme, avec la Thaïlande mais surtout l'Indonésie de nouveau en grande forme. Boudée l'année dernière, le premier pays musulman du monde fait, semble-t-il, moins peur aux vacanciers, en hausse de 24% en prises de commande.

Le plus beau succès annoncé de l'été de l'été revient cependant à  Cuba, encore et toujours plébiscitée, ce qui va poser des problèmes à moyen-terme, estime Jean-Pierre Mas, la grande île n'ayant pas les capacités suffisantes pour accueillir le flot de touristes qui veulent la découvrir dans les prochains mois. "On va vers une saturation".

Côté moyen-courrier, le baromètre des Entreprises du Voyage entérine la baisse de régime constatée depuis le début de l'année avec des prises de commandes en retrait de -2,8% pour les mois de juillet-août, tandis que la France, en particulier métropolitaine, dévisse encore de 3,8%.

C'est l'Europe du sud qui séduit le plus les clients des agences. "Une hausse des réservations de 11% vers l'Espagne est énorme compte-tenu du volume que représente la destination", remarque Jean-Pierre Mas. De même le Portugal (+21%) continue de bénéficier des déboires de la Tunisie (-59%) et de la Turquie (-61%). La Grèce reste en pole position, mais souffre manifestement de la crise des migrants. "Le pays avait par ailleurs bénéficié d'un engouement anormal l'an dernier", note le président des Entreprises du Voyage.

Peu de rattrapage en vue

"La tendance définitive des départs de l'été pourrait toutefois différer sensiblement de ces chiffres, compte tenu de la part importante des réservations tardives", mentionne le baromètre, notamment pour la France et le moyen-courrier. "Le pouvoir d'achat  et le climat social délétère influent certainement actuellement sur les intentions de départ et suscitent de l'attentisme", selon Jean-Pierre Mas qui n'attend cependant pas un rattrapage spectaculaire. Le mois de mai a cependant été meilleur en termes de réservations, à +2,6% au global.

En cumulé, depuis le 1er janvier, le "système reste dépresssionnaire", déplore Jean-Pierre Mas, sauf pour le long-courrier, avec des réservations de forfaits en recul de -1,4% ( +7,2% pour le long-courrier) et des départs à -5,1%.

le Top Ten des destinations confirme le Portugal et la Thaïlande aux avants-postes des destinations les plus porteuses en agences de voyages.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique