Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Des vacances de la Toussaint tout à fait satisfaisantes en Normandie

Les clientèles des régions limitrophes sont toujours les plus présentes en Normandie, à commencer par les Franciliens.

En Normandie, la saison touristique 2021 n’a jamais atteint un niveau de satisfaction très solide au fil des mois d’été et s’est achevée sur un bilan mitigé. Les professionnels attendaient donc beaucoup de l’arrière-saison, notamment les vacances scolaires de la Toussaint et le week end prolongé du 11 novembre.

Les congés, les animations locales et la météo douce pour la saison ont, entre autres, porté leurs fruits car  50% des professionnels répondants Normandie Tourisme se disent satisfaits des vacances de la Toussaint. Et plus d’un professionnel sur deux estime même meilleure la Toussaint 2021 que la même période en 2020.

La Normandie retrouve les touristes étrangers

Particulièrement visibles depuis le début de la crise sanitaire, la fréquentation des Français et surtout des Franciliens est la pierre angulaire du tourisme en Normandie. Lors de ces vacances plus de 80% des professionnels les ont cités comme la clientèle touristique la plus présente en région. Suivis toujours par les Normands et les habitants de régions limitrophes.

A noter que plus de la moitié des professionnels interrogés ont constaté une forte présence de la clientèle belge, ainsi que des Allemands, des Néerlandais et des Britanniques. Les clients lointains tels que les Américains ou les Russes semblent également commencer à revenir doucement.

Par ailleurs, même si cette arrière-saison 2021 semble réellement bonne en comparaison à la même période en 2020, il convient de garder à l’esprit qu’un an auparavant, les vacances de la Toussaint 2020 avaient suivi une fin de saison estivale abrupte et catastrophique, et avaient précédé le deuxième confinement national qui a débuté le 30 octobre 2020.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique