Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Croisières : les grandes ambitions du port du Havre

Le Havre voit grand, très grand. Le nombre de passagers de croisières pourrait doubler d’ici dix ans.

Stoppé net pendant plus d’un an, le secteur des croisières a redémarré avec de grandes ambitions, notamment en France. En témoignent les projections du Havre, deuxième port après Marseille.

« Nous anticipons 600 000 à 800 000 passagers », contre 400 000 par en 2019, a déclaré Jean-Baptiste Gastinne. L’adjoint au maire du Havre chargé de l’urbanisme et de l’environnement s’exprimait lors d’une table ronde animée par L’Echo touristique, à l’occasion des Universités du tourisme durable (UTD) 2021 dans la ville normande.

Pour atteindre un tel objectif, Jean-Baptiste Gastinne projette des travaux d’aménagement sur 5 à 10 ans. A commencer par la construction de nouveaux terminaux. « Notre objectif, c’est de faire du Havre un port de tête de ligne, et plus seulement d’escales », a-t-il ajouté. C’est un positionnement qu’il souhaite ancrer, certaines compagnies de croisières suivent cette voie. Depuis le 14 novembre, le MSC Magnifica entame ses itinéraires depuis la Seine-Maritime.

Une vocation historique

« La ville du Havre a été créée pour être un port. Nous comptons bien continuer à être un port polyvalent, qui accueille tous les types de navires. Les bateaux de croisières comme les porte-conteneurs. C’est notre vocation. Les gens vivent de notre activité portuaire. »

Stoppée par la pandémie, l’activité a repris début septembre au Havre. « On se réjouit qu’elle redémarre, avec une prise en compte de l’impact environnemental de cette activité que tout le monde partage. La croissance se fera donc sur un mode différent. »

Dans le port normand, les bateaux débarquent en plein centre-ville, la population locale voit leur essor. Leur capacité moyenne est inférieure à 3000 passagers. Pour limiter la « pollution visuelle » des grandes unités, la ville pourrait-elle se fixer des limites ? « Ce n’est pas notre intention ni d’interdire ni de sanctionner ni de taxer ni de nous fixer des limites. Ici on se glorifie d’être capable d’accueillir tous les navires. Les plus petits comme les plus gros. » Le plus grand paquebot du monde (9300 pax), le Wonder of the Seas, « peut venir au Havre », ajoute d’ailleurs l’adjoint au maire.

Le Commandant Charcot, lors de son escale au Havre. © Guillaume Rueda
Le Commandant Charcot, lors de son escale au Havre. © Guillaume Rueda

Vers l’électrification des quais

Mais la ville se réjouit aussi d’attirer de plus petites unités comme le Commandant Charcot, à quai lors des UTD. Ce fleuron du Ponant incarne une nouvelle génération de bateaux. C’est un navire d’expédition polaire de 245 passagers, équipé d’un système de propulsion hybride électrique du gaz naturel liquéfié (GNL).

« Nous avons profité de la crise pour imaginer la croisière de demain, a souligné Wassim Daoud, responsable du développement durable et RSE de Ponant. Le Commandant Charcot est un concentré d’innovations, avec du GNL, du diesel et des batteries électriques. Il peut être à zéro émission pendant deux heures. »

Le Havre, lui, accompagne les compagnies maritimes vers des solutions plus vertueuses. « Nous allons aménager la Pointe de Floride afin d’électrifier les quais. Les paquebots pourront se brancher en 2023 ou 2024. » Objectif : réduire l’impact des croisières sur la qualité de l’air.

Au-delà des particules fines subsiste aussi le problème de l’empreinte carbone. Une croisière représente en moyenne une tonne de CO2 par semaine et par pax, a relevé Thibaut Tincelin, président de Stirling Design International.

« La pollution est relativement comparable à celle d’un déplacement en avion, soit 150 à 200 grammes équivalent CO2 par passager et km, estime-t-il. Il faut s’atteler à des solutions collectives pour parvenir à des modifications des usages, en allant moins vite et moins loin. » C’est pour  Thibaut Tincelin l’une des pistes d’avenir.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique