Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Crash de Flydubai : la petite sœur d’Emirates a maintenu son vol malgré une alerte météo

Soixante-deux personnes ont perdu la vie dans le crash du vol FZ981 de Flydubai en Russie, dans la matinée de samedi 19 mars. Les conditions météorologiques exécrables, et le maintien du vol en dépit d’une alerte, devraient être au centre de l’enquête.

Les enquêteurs vont pouvoir commencer leur travail suite au crash du Boeing 737-800 de la compagnie émiratie Flydubai. L'appareil s’est écrasé tôt samedi matin à Rostov-sur-le-Don, dans le sud-ouest de la Russie, tuant les 62 personnes qui se trouvaient à bord.

La majorité des vols annulés ou redirigés

Les boîtes noires ont en effet été récupérées dimanche 20 mars, et transférées à Moscou. Leur analyse pourrait prendre plusieurs semaines mais devrait permettre d’identifier les raisons de l’accident.

Pour l’heure, la météo est pointée du doigt. Il pleuvait en effet sur la région ce matin-là et une alerte aux vents forts avait été émise, conduisant notamment Aeroflot, la principale compagnie russe, à annuler ses vols de samedi et dimanche à destination de Rostov-sur-le-Don, tandis que plusieurs autres compagnies ont redirigé leurs vols vers Krasnodar, à 300 kilomètres.

62 victimes, majoritairement russes

Le crash du vol FZ981 s’est produit alors que l’avion frôlait la piste d’atterrissage avec l’une de ses ailes avant de se désintégrer. Selon le ministère des Situations d’urgence, l’avion avait survolé pendant plus de deux heures l'aéroport avant cette deuxième tentative d'atterrissage. Plusieurs chaînes de télévision diffusent les images de l'accident (voir plus bas).

D’après la compagnie, 55 passagers étaient à bord dont "44 Russes, huit Ukrainiens, deux Indiens et un Ouzbek". Parmi les sept membres d'équipage se trouvaient deux Espagnols, une Colombienne, un Kirghize, un steward originaire des Seychelles et le pilote chypriote.

Flydubai, une compagnie sans histoire

Lors d'une conférence de presse à Dubaï, le PDG de la compagnie, Ghaith al-Ghaith, a écarté la thèse de l'acte criminel. Le comité d'enquête russe ouvre cependant une enquête pénale pour violation des règles de sécurité et d'exploitation du transport aérien.

Détenue par les mêmes actionnaires qu’Emirates, Flydubai est une low cost née en mars 2008. Avec une flotte de 50 Boeing 737, elle dessert 90 destinations et n’avait connu aucun accident majeur depuis sa création.

Le drame de Rostov pourrait affaiblir un peu plus ses finances. En 2015, Flydubai a annoncé un bénéfice net de 27,4 millions de dollars, en recul de 59,7% par rapport à celui de 2014, en raison selon elle d’un dollar fort et de la suspension de certaines dessertes au Moyen-Orient.

L'agence vidéos Ruptly est financée par le gouvernement russe. Elle a diffusé des images du crash.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique