Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Corsair ne sera pas rachetée par Air Caraïbes

La compagnie aérienne, filiale du groupe TUI, l'a annoncé ce matin, via un communiqué de presse.

Coup de théâtre : la compagnie aérienne Corsair ne sera finalement pas absorbée par le groupe familial vendéen Dubreuil, propriétaire d'Air Caraïbes, les parties prenantes ayant abandonné leurs négociations.

"Le groupe Dubreuil et le groupe TUI ont mis fin à leurs discussions relatives au projet de transaction" visant le troisième opérateur entre la métropole et les Antilles, indique la direction de Corsair dans un communiqué de presse sibyllin. "Malgré les efforts de ces dernières semaines, les parties ont conclu qu'elles ne seront pas en mesure de mener à son terme le projet de cession de la compagnie Corsair".

"Le groupe Dubreuil confirme l'arrêt des discussions autour du rachat de Corsair International", a indiqué à l'AFP son porte-parole Eric Fohlen.

Les salariés étaient très inquiets

Le processus était pourtant plus que bien engagé, avec notamment l'annonce d'une entité commune dès 2016, et de la nomination de Marc Rochet président du directoire de Corsair, en plus d'Air Caraïbes. Le projet, désormais avorté, prévoyait que le groupe Dubreuil rachète 100% de la compagnie Corsair International pour créer un pôle aérien 100% français, qui détiendrait plus de 50% des parts de marché sur les vols entre la métropole et les Antilles. L'opération, dont le montant n'avait pas été dévoilé, devait être finalisée en juin, après le feu vert des autorités de la concurrence.

L'intersyndicale étant satisfaite de l'échec de la transaction, la grève des salariés de Corsair, prévue dès demain, devrait être annulée. Lors de celle organisée du 27 février au 1er mars, le taux de participation avait atteint 95%, preuve de la mobilisation du personnel contre le rapprochement des deux transporteurs. Si aucun vol aux couleurs de Corsair n’avait eu lieu, la compagnie avait toutefois pu assurer tous les vols grâce à des affrètements et à de la sous-traitance.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique