Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Comment suivre les évolutions des métiers du tourisme sans accrocs

Le Snav publie une étude appelée « contrat d’études prospectives » visant à donner des pistes d’évolution pour adapter les métiers du tourisme aux changements du secteur.

Le Snav prend les devants. Appuyé par le ministère du Travail et l’OCPA transports, le syndicat publie un contrat d’études prospectives (CEP) à destination des professionnels du voyage. L’objectif de cette démarche sociale est de définir des plans d’actions pour adapter les ressources humaines à l’évolution de l’activité.

LES PREMIERS SIGNES DE FAIBLESSES

Car si le secteur (tous métiers confondus) bénéficie toujours d’une réelle dynamique d’emploi, il a, ces trois dernières années, montré ses premiers signes de faiblesses. « D’après notre étude, il y a actuellement 40 000 salariés dans notre branche. Entre 1993 et 2009, le secteur a enregistré une progression du nombre d’employés de 40 %, ce qui représente 10 000 emplois supplémentaires. Mais, depuis, il en a perdu 4 000, dont les trois-quarts dans la distribution », explique Guy Besnard, le président de la commission des affaires sociales du Snav. Cette chute est à imputer, bien sûr, aux différentes crises qui se succèdent depuis fin 2008 et qui continuent à avoir de lourds impacts sur l’emploi, mais pas uniquement. Le CEP dresse le constat que de nouvelles tendances de fond se dessinent (d’ordre technologique, sociologique et économique) que les professionnels ne peuvent plus ignorer. « Les deux enjeux majeurs communs à toutes les entreprises du tourisme de demain sont la désintermédiation et la relation client », analyse Guy Besnard. Ainsi, le CEP préconise le renforcement de la maîtrise des nouvelles technologies et du Web, le développement des fonctions marketing et des compétences juridiques et la mise en place de véritables procédures qualité et de suivi du service au client. Au-delà de ces évolutions de compétences, le CEP encourage les entreprises à renforcer la gestion de leurs ressources humaines en anticipant la suppression probable de certains emplois à travers une meilleure reconversion professionnelle. Pour agir efficacement en amont, la formation doit également s’adapter à l’évolution des métiers et un observatoire des métiers doit être mis en place.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique