Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Comment Carlson rationalise ses effectifs

Touché de plein fouet par la crise, le numéro un des réseaux de distribution a perdu près d’un millier de salariés depuis 2008. La digitalisation de son modèle, engagée l’an dernier, a également eu des conséquences sur l’emploi.

C'est peut-être la fin des PSE successifs chez CWT. Le troisième plan social de Carlson Wagonlit Travel France en quatre ans se terminera en effet en décembre 2014. Initié en janvier 2013, il porte sur la suppression de 194 postes.

Une commission de suivi est toujours en place concernant les derniers départs volontaires et reclassements. "Il n’y a pas d’autres projets de PSE, confie Bertrand Mabille, vice-président France et Méditerranée de Carlson Wagonlit Travel. Depuis mon arrivée en septembre 2008, la réduction des effectifs a touché près d’un millier de personnes".

800 agents de voyages dédiés au business travel

Sur les 2 400 collaborateurs que le groupe compte actuellement en France pour un volume d'affaires de 2,2 milliards d’euros (contre 3 300 en 2008 pour un volume d’affaires de 2,6 milliards d’euros), environ 800 sont dédiés à l’activité voyages d’affaires. C’est le secteur qui a le plus souffert de la crise chez CWT, dont les activités se répartissent à 60% sur le business travel,  30% sur Havas Voyages – PME et loisirs – et 10% sur l’événementiel.

Une douzaine de sites fermés

Au global, depuis cinq ans, pour des raisons de rationalisation des coûts et d’évolution dans la stratégie commerciale, Carlson a fermé une douzaine de sites, "tous ceux qui comptaient moins de 30 agents de voyages", précise Bertrand Mabille. Aujourd’hui, il en reste huit, hors implants. "Belfort, Saint Etienne et Lille sont les plus grandes structures, Clermont-Ferrand est concentré sur le budget Michelin, Nantes sur l’international, Bordeaux sur les PME à forts volumes, Nanterre sert de vitrine à Paris, et Paris 8ème est dédié aux clients VIP", détaille-t-il.

50% de réservations online fin 2014

Le dernier PSE engagé est, lui, davantage lié à l’évolution stratégique mise en place par le réseau depuis l’an dernier. Dans le cadre du plan stratégique à trois ans baptisé "Evolution 2015", Carlson pousse très fortement son modèle vers le digital. "Tout ce qui peut être traité en ligne le sera. Sur le ferroviaire, par exemple, tout doit être automatisé car les transactions sont simples". A la fin de l’année 2014, le seuil des 50% de réservations online sera atteint contre 7% en 2008.

Havas Voyages passe lui aussi une nouvelle étape. "Il y a un vrai plan de digitalisation du modèle pour devenir l’acteur de référence, le petit Amazon du travel", indique le VP France. Faut-il craindre pour l’emploi ? Rien ne semble le présager pour le moment bien qu’un nouveau DRH soit arrivé il y a quelques jours…