Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Bruxelles valide les sauvetages de Brussels Airlines, la SATA et Blue Air

Régulièrement, Bruxelles approuve le soutien des Etats à leurs compagnies afin de sauver le plus de transporteur possible…

Le 21 août, la Commission européenne a autorisé une aide du gouvernement belge de 290 millions d’euros pour soutenir la compagnie aérienne Brussels Airlines, filiale du groupe aérien allemand Lufthansa.

«Brussels Airlines joue un rôle important en termes d’emplois et de connectivité en Belgique. La compagnie aérienne a subi des pertes substantielles en raison des restrictions de voyage que la Belgique et d’autres gouvernements ont dû imposer pour limiter la propagation du virus. Avec ce programme de soutien de 290 millions d’euros, qui prend principalement la forme d’un prêt à taux d’intérêt bonifié, la Belgique fournira à SN Group, dont fait partie Brussels Airlines, les liquidités dont elle a besoin de toute urgence pour résister à l’impact de la crise actuelle», a indiqué la vice-présidente de la Commission européenne, Margrethe Vestager.

«Les fonds devront rester chez Brussels Airlines et ne pourront pas remonter vers le groupe Lufthansa ou d’autres filiales», a souligné le ministre belge des Finances Alexander De Croo. Il a rappelé que le prêt était «assorti d’une série d’engagements contraignants» exigés de Lufthansa. Ainsi, Brussels Airlines continuera à opérer sous ce nom et conservera son siège social à Bruxelles, a-t-il notamment précisé. Grâce à ce programme, Brussels Airlines peut financer son plan de redressement, s’est félicité son patron Dieter Vranckx.

62 millions d’euros pour Blue Air

Le 20 août, Bruxelles a approuvé une garantie de prêt roumaine d’un montant maximum d’environ 62 millions d’euros en faveur de la compagnie aérienne roumaine Blue Air. La mesure vise à indemniser la compagnie aérienne pour les dommages subis en raison de l’épidémie de coronavirus, ainsi qu’à lui fournir un soutien de liquidité urgent.

Blue Air est une compagnie aérienne privée roumaine avec des bases en Roumanie, en Italie et à Chypre. Avec une flotte de 18 avions, l’entreprise a desservi 92 liaisons et 15 pays, transportant plus de 4 millions de passagers en 2019.

« Le secteur de l’aviation a été gravement touché par l’épidémie de coronavirus. Une garantie de prêt de 62 millions d’euros permettra en partie à la Roumanie d’indemniser Blue Air pour les dommages subis du fait de l’épidémie de coronavirus », a indiqué la Commission européenne. En même temps, des ressources seront accordées « pour faire face à une partie de ses besoins urgents et immédiats de liquidités. Cela évitera les perturbations pour les passagers et garantira la connectivité régionale, en particulier pour le nombre important de citoyens roumains travaillant à l’étranger et pour de nombreuses petites entreprises locales qui dépendent de billets abordables proposés par Blue Air sur un réseau d’itinéraires visant à répondre à leurs besoins spécifiques ».

La SATA continuera de desservir les Açores

Le 18 août, la Commission européenne a approuvé, au titre des règles de l’UE en matière d’aides d’État, 133 millions d’euros de soutien de liquidité à SATA Air Açores (SATA). L’aide permettra à l’entreprise de remplir ses obligations de service public, qui est d’assurer la connectivité de la région ultrapériphérique des Açores. Dans le même temps, la Commission a ouvert une enquête pour évaluer si certaines mesures publiques de soutien du Portugal en faveur de l’entreprise sont conformes aux règles de l’UE sur les aides d’État aux entreprises en difficulté.

La SATA faisait déjà face à des difficultés financières avant l’épidémie de coronavirus, c’est-à-dire le 31 décembre 2019. Depuis au moins 2014, la société subit des pertes d’exploitation et a déclaré des fonds propres négatifs ces dernières années, aggravées par les effets de l’épidémie de coronavirus.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique