Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Brittany Ferries : un prêt de 60 millions d’euros pour sauver la compagnie

L’horizon s’éclaircit un peu pour Brittany Ferries. Un prêt de l’Etat mais aussi des investissements privés vont permettent à la compagnie de sortir la tête de l’eau.

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a annoncé vendredi une aide d’État supplémentaire de 60 millions d’euros sous forme de prêt à très long terme pour la compagnie transmanche Brittany Ferries, en grande difficulté à cause de la crise sanitaire. « Nous avons obtenu un accord de la Commission européenne pour apporter 60 millions d’euros d’aide financière supplémentaire à Brittany Ferries sous forme de prêt à très long terme », a déclaré le ministre sur Public Sénat.

La Commission européenne a autorisé jeudi cette aide notifiée par la France et destinée « à compenser Brittany Ferries pour le préjudice subi en raison de la pandémie du coronavirus ». La compagnie maritime a dû fermer de nombreuses lignes entre la France et l’Angleterre et a eu recours aux mesures d’urgence mises en place par le gouvernement pour réduire ses coûts, notamment le chômage partiel et un prêt garanti par l’État (PGE) à hauteur de 117 millions d’euros.

La période retenue pour la compensation va « du 17 mars au 30 juin 2020 en raison des mesures restrictives de déplacement adoptées par la France, mais aussi par d’autres États, pour faire face à la pandémie », précise l’institution européenne.

Le coronavirus et le Brexit, la double peine

La compagnie transmanche s’est félicitée de cette autorisation par la voix de son directeur général Christophe Mathieu, qui affirme dans une déclaration transmise à l’AFP que celle-ci « reconnaît l’énorme pression et les pertes financières subies ». Brittany Ferries s’est enfoncée dans le rouge, avec un chiffre d’affaires divisé par 2,3 l’an dernier et une année 2021 « aussi mauvaise, voire pire que 2020″, déclarait récemment à l’AFP Jean-Marc Roué, président de Brittany Ferries. En cause, la pandémie, mais aussi le Brexit.

L’armateur français CMA CGM apportera aussi 25 millions d’euros d’argent frais à Brittany Ferries, en souscrivant pour 10 millions d’euros d’obligations convertibles de Brittany Ferries et en prêtant 15 millions à la compagnie bretonne, remboursables après cinq à huit ans, selon Jean-Marc Roué. Quinze millions supplémentaires en exonération de cotisations salariales pour les 2 800 marins de Brittany Ferries sur l’exercice 2021 ont également été accordés par l’État.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique