Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

British Airways sur tous les fronts

« Alors que la négociation de l’accord de « ciel ouvert » entre l’Union européenne et les Etats-Unis a fait récemment des « progrès décisifs », la compagnie britannique s’oppose à celui-ci. Il semble que la compagnie ne soit toujours pas disposée à ce que la co »

British Airways ne veut pas desserrer l’étau à l’aéroport d’Heathrow. Alors que l’Union européenne a récemment fait état de progrès décisifs dans la négociation de l’accord de ciel ouvert entre l’Europe et les Etats-Unis, la compagnie britannique a marqué lundi sa désapprobation sur la tournure des discussions au motif que les Européens n’ont toujours pas obtenu l’assouplissement des règles de participation au capital des compagnies aériennes américaines. Il semble surtout que la compagnie britannique ne veuille pas libérer un peu d’espace sur les lignes transatlantiques au départ d’Heathrow, très rentables, qu’elle est pour l’instant la seule à pouvoir exploiter avec les compagnies Virgin Atlantic, United Airlines et American Airlines.

Ces fortes réticences interviennent à un moment où British Airways est aux prises avec d’autres difficultés importantes concernant ses relations avec les GDS. Depuis le 28 février, les contrats avec les systèmes de réservation sont arrivés à expiration et la compagnie britannique souhaiterait fortement revoir à la baisse les redevances (les fameux fees) exigés par les GDS. Pendant une période intermédiaire, le contenu des stocks de la compagnie reste distribué via les GDS mais ce sont dorénavant des taux standard qui sont appliqués, et non plus des taux négociés (tels que conclus dans les contrats initiaux). La compagnie reste toujours en négociation avec les systèmes de réservation pour parvenir à un accord mais s’est attiré les foudres des distributeurs car elle applique actuellement un surcoût aux réservations effectuées via ce canal. Ceci lui permet de compenser l’augmentation des tarifs qui lui sont appliqués par les GDS. La compagnie précise qu’elle étudie l’ensemble des possibilités en cas d’absence d’accord avec les systèmes de réservation dans un futur proche.
Photo © andreas muller/airliners.net.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique