Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Booking absorbe le spécialiste de l’aérien Etraveli

Booking Holdings a conclu un accord afin d’acquérir Etraveli, pour environ 1,63 milliard d’euros, auprès du fonds CVC Capital Partners.

Booking Holdings s’offre le suédois Etraveli, un spécialiste de la réservation en ligne de billets d’avion, annonce un communiqué. Il s’agit de son deuxième rachat majeur en l’espace de deux semaines, après celui du distributeur hôtelier Getaroom pour 1,6 milliard de dollars, souligne notre confrère Phocuswire.

Un partenaire depuis 2019

« L’acquisition d’Etraveli Group viendra compléter le travail en cours de Booking Holdings pour créer une offre de vols mondiaux sans friction », explique le communiqué.

« Alors que le transport aérien international rebondit après l’impact de la pandémie, nous sommes impatients de renforcer notre relation existante avec le groupe Etraveli pour rendre l’expérience de réservation de voyage plus facile et plus transparente », déclare le directeur général de Booking Holdings, Glenn Fogel. 

Les deux entreprises travaillaient déjà ensemble depuis deux années. En octobre 2019, Booking.com avait ajouté le vol sec dans 9 pays européens grâce à un accord avec Gotogate, une plateforme de vols secs appartenant justement au groupe Etraveli. Les deux partenaires ont ensuite développé, en 2020, la réservation directe de billets d’avion.

Quand Airbnb reste focalisé sur les prestations terrestres

Etraveli Group conservera son siège en Suède. Et Booking le laissera fonctionner comme une entreprise indépendante, dirigée par son équipe de direction actuelle. Finalement, le groupe accélère dans l’aérien, alors que son concurrent Airbnb décélère.

Brian Chesky, cofondateur de la plateforme de locations saisonnières, avait promis dès 2016 le lancement d’un produit aérien. Récemment interrogé sur ce projet par L’Echo touristique, Nathan Blecharczyk, autre cofondateur d’Airbnb, a répondu qu’un tel dessein n’était pas prévu « dans un avenir proche ». « Pendant la pandémie, nous avons dû faire des compromis, a-t-il expliqué. Nous avons malheureusement dû licencier, c’était une période difficile. Nous avons pris la décision de nous focaliser sur notre activité principale. Nous restons concentrés sur les hébergements et les expériences. »

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique