Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Bilan du Ceto : août assombrit la saison d’été

La saison d’été devrait finir en positif pour les ventes de forfaits malgré un mauvais mois d’août. Mais la vraie reprise est attendue en 2011.

Après un mois de juillet au- delà de leurs espérances, les voyagistes étaient attentistes. Dès le 20 août, René-Marc Chikli, président de l’Association des tour-opérateurs (CETO) prévenait : « Août ne sera pas bon ». Les chiffres présentés le 21 septembre le confirment, avec un recul de l’activité de 5 % et un chiffre d’affaires à -0,8 %. « Et l’on se compare à un mois d’août 2009 de crise, autant dire que c’est vraiment mauvais », insiste René-Marc Chikli, qui constate un « décrochage » par rapport à l’évolution positive des mois précédents. « Les Français ont continué de voyager à l’économie. Juillet est plus intéressant en prix. ». La France accuse ainsi sacrément le coup (-16,7 % en ventes de forfaits, -12,4 % en volume d’affaires). L’Europe et la Méditerranée fléchissent de 4 % en trafic, de 4,1 % en recette avec toutefois de belles performances. Ainsi, la Turquie « grande gagnante du mois et de l’été en général », ou encore l’Égypte, qui s’est maintenue, tout comme le Maroc. En revanche, la Tunisie, première destination de Français à l’étranger l’été, a plongé (-11 % en trafic, -8 % en recettes). Côté long-courriers, août a confirmé la bonne dynamique des États-Unis et du Canada, la reprise du Kenya, du Mexique et des Antilles, la constance de Maurice. Vers les destinations lointaines, les départs du mois ont augmenté de 13,8 % avec un volume d’affaires en croissance de 14,7 %. Au vu des prises de réservations en août (+17,1 % par rapport à n-1), le CETO reste optimiste pour la saison d’été. « L’arrière-saison s’annonce bonne, nous devrions finir en positif ». En cumul, du 1er novembre au 31 août, les ventes de forfaits sont néanmoins à l’étale (+0,4 %) avec un volume d’affaires à – 1,3 %. « Autant dire que 2 010 ressemble à 2009 et n’a pas jugulé la crise ». La vraie reprise, les TO en sentent les frémissements dans les réservations d’hiver. Elle sera pour 2011.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique