Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Au château de Schönbrunn

Le marché dans son écrin impérial

À Schönbrunn, le palais impérial, le jardin et le parc sont inscrits au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. L’architecture respire la puissance des Habsbourg, et Vienne, malgré ses efforts de promotion pour une image plus contemporaine, continue d’en profiter : avec 1,5 million de touristes par an, l’endroit est le plus visité de tout le pays. En sortant du métro, il faut longer les sinistres grillages du parking des autobus et les murailles jaunes qui encerclent le palais avant d’accéder à la magie : disposées en arc de cercle sur l’esplanade du château, les maisonnettes du marché de Noël semblent sorties de l’imagination d’un auteur de contes pour enfants. Ici, l’administration est intransigeante sur le caractère artisanal des décorations de sapins de Noël, des poupées et des confitures proposées à la vente. Rien n’échappe au contrôle de la société privée qui gère les intérêts du Weihnachtsmarkt. Pas même l’audition des choeurs d’enfants qui, chaque jour, se produisent au pied d’un grand sapin. De retour au centre de Vienne, devant le palais néo-Renaissance de l’hôtel de ville, le contenu des échoppes est plus aléatoire. On y trouve même des maillots de football, pour la plus grande joie des bandes de collégiens venues de toute l’Europe déguster Noël à leur propre sauce. Celle, aux quetsches et au sucre, qui recouvre les crêpes impériales servies dans des assiettes en carton…

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique