Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

American Airlines fort en affaires

La première compagnie mondiale, qui a dégagé l’année dernière son premier bénéfice depuis 2000, donne un coup de jeune à sa classe affaires.

We’re back ! (Nous sommes de retour !). C’est ainsi que Craig Meeker, vice-président international d’American Airlines, a présenté les résultats 2006 de la compagnie, lors d’un déplacement à Paris. En effet, pour la première fois depuis 2000, American Airlines a dégagé un bénéfice annuel de 231 millions de dollars (171,6 MEpour son exercice clos le 31 décembre). Un retour en grâce impressionnant comparé à la perte nette de 857 millions de dollars (636,8 ME) encore enregistrée un an plus tôt.

Ce tour de force a pu être réalisé grâce à un vaste plan de restructuration lancé en 2003, portant sur 4 milliards de dollars d’économie par an et 20 000 suppressions de postes, plan mené à bien sans avoir recours au placement sous le chapitre 11 (redressement judiciaire).

Par ailleurs, à l’image de ses consoeurs, la compagnie américaine a revu en profondeur sa stratégie. Même si elle garde une forte présence sur le marché intérieur américain, elle a fait passer la part de son activité internationale de 30 à 36 % en cinq ans. Elle a aussi revu le fonctionnement de ses hubs. Au lieu d’avoir 50 avions qui arrivent en même temps lors d’une plage horaire, ce qui était très coûteux et créait ensuite des moments d’inactivité, les heures de départs et d’arrivées ont été rééchelonnées et rationalisées, précise Craig Meeker.

Le vol quotidien Paris-New York avancé à 10 h

De et vers la France, American Airlines a transporté près de 342 000 passagers l’an dernier, avec un taux de remplissage moyen de 81,4 %. La première compagnie mondiale (en nombre de passagers) détient ainsi 10 % du marché France-Etats-Unis. Pour séduire toujours plus la clientèle d’affaires dans un environnement concurrentiel (avec l’arrivée de l’Avion), elle a d’ailleurs avancé à 10 h du matin son premier vol quotidien vers New York-JFK, qui permet une arrivée à 12 h 20 (heure locale).

Elle vient surtout d’investir 500 millions de dollars dans la rénovation de ses sièges affaires. Les 64 Boeing 767, qui opèrent notamment les vols transatlantiques, devraient être équipés d’ici la fin de l’année. Les lignes parisiennes vers New York et Chicago proposent déjà le nouveau produit (avec notamment cinq moteurs indépendants pour le siège et une mémoire pour garder la meilleure position).

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique