Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Alitalia passe sous la tutelle du gouvernement italien

Après le rejet par les salariés d’un plan de restructuration, les actionnaires de la compagnie italienne ont voté la mise sous administration extraordinaire de la compagnie, mardi 2 mai.

La compagnie aérienne en difficulté Alitalia a été placée sous tutelle mardi 2 mai sur décision du ministère italien du Développement économique, après une demande des ses actionnaires.

"L’assemblée des actionnaires réunie aujourd’hui a pris acte, avec grand regret, de l’issue du référendum parmi ses salariés qui a de fait exclu la réalisation de la relance et de la restructuration de l’entreprise", déclare la compagnie dans un communiqué. "Les vols et les activités d’Alitalia ne subiront aucune modification et se poursuivront selon le programme prévu", précise le texte.

Une vente ou un démantelement 

Le programme de vols reste inchangé. Le gouvernement italien doit nommer un ou plusieurs administrateurs qui devront décider de l'avenir de la compagnie. Prévue par la loi italienne, la procédure de mise sous administration extraordinaire prévoit que le gouvernement nomme un ou plusieurs administrateurs chargés de déterminer si l’avenir de la compagnie passe par sa vente totale ou partielle, ou si elle doit être démantelée.

Pour rappel, près des deux-tiers, les 12 500 salariés d'Alitalia avait rejeté, lundi 24 avril 2017, un nouveau plan de relance drastique censé sauver leur compagnie.

Ce programme prévoyait 1 700 postes supprimés (dont 1000 en CDI pour le personnel au sol), des réductions de salaires de 8% et 369 millions d'euros d'effort de productivité sur 5 ans demandés à l'ensemble du personnel navigant.