Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France : vers une surcharge NDC pour les agences ?

La question des contenus NDC est plus que jamais d’actualité, à une semaine de la date prévue pour la surcharge GDS de 12 euros par billet d’avion.

L’accès aux contenus NDC est un sujet important et sensible pour les compagnies aériennes et les agences de voyages. Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage (EdV), a profité de la visioconférence d’hier pour faire un point sur le « Private Channel » d’Air France, qui prend fin le 30 juin.

« La solution NDC d’Air France n’est pas prête. S’il n’y a pas de solution trouvée dans les relations entre Air France et Amadeus, il y aura une surcharge de 12 euros par segment à partir du 1er juillet, ce qui est pour la distribution totalement inacceptable », a-t-il souligné, avant de poser une question : « Peut-on espérer une solution ? »

Les agences de voyages se défendent

Pour l’accès aux contenus NDC dans l’environnement GDS sans surcharge, les accords bilatéraux « Private Channel » avec les distributeurs courent jusqu’à la fin du mois, a répondu Sébastien Guyot, directeur des ventes entreprises et agences France d’Air France-KLM. « Nous sommes toujours en négociation avec Amadeus pour pouvoir offrir le Private Channel plus longtemps », a-t-il ajouté, évoquant des relations parfois compliquées avec les GDS. « Sans accord de Private Channel, une surcharge s’exprimera », a-t-il complété

Dans une lettre adressée hier à Benjamin Smith, DG d’Air France KLM, plusieurs acteurs du voyage demandent au groupe aérien d’agir : « Les agences n’acceptent pas d’être les victimes collatérales ni des retards technologiques d’Air France, ni des désaccords, ou de l’absence d’accord ente Air France et Amadeus. Nous demandons à Air France que toutes les agences de voyages accèdent par tous les GDS à tous les tarifs d’Air France sans surcharge. » Et ce, « pour l’intégralité de la période qui sera nécessaire à Air France pour présenter une solution NDC. » Le courrier évoque aussi le sujet des remboursements. « Nous demandons à Air France de revaloriser à 50 euros par dossier la prise en charge du traitement des EMD par les agents de voyages », est-il ajouté.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique