Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France dévoile sa grille de frais de service

Les frais que percevra Air France dans ses points de vente ont été dévoilés lors de la commission Air du Snav. Elle a proposé de mettre en place un plan d’accompagnement aux agences.

Les négociations entre le Snav et Air France autour du changement de politique de rémunération des agences en 2005 viennent de s’accélérer avec la publication par Air France des frais de service que la compagnie entend facturer à ses clients dans ses propres points de vente. Ces frais varient de 5 E à 70 E (voir notre tableau). Libre ensuite aux agences de facturer des frais identiques, ou de pratiquer une politique commerciale différente.

Même si Air France précise que cette grille est seulement indicative, elle pourrait influencer les négociations en cours. Une grille de ce type avantagerait les agences vendant des billets court et moyen-courrier, qui seraient mieux rémunérées qu’avec le taux de commission actuel de 7 %. A l’inverse, elles y perdraient sur le long-courrier haute contribution mais ces billets sont vendus dans des réseaux d’agences spécia- lisés en voyage d’affaires qui sont déjà passés à d’autres systèmes, comme la facturation à l’acte, explique Robert Darfeuille, président de la commission Air du Snav.

Tourcom, une position tranchée par rapport au Snav

Certains restent toutefois critiques. Il faut que les agences proposent leurs propres grilles et sortent des frais indicatifs proposés par Air France, qui risquent de beaucoup varier en fonction de la concurrence, met en garde Richard Vainopoulos, président de Tourcom. Les distributeurs doivent s’affranchir des compagnies pour fixer le prix de vente des billets. Certains réseaux ont leur propre centrale de paiement et peuvent donc se dispenser du système centralisé du BSP.

Une position très tranchée par rapport à celle du Snav. Le syndicat aurait ainsi proposé à Air France que les agences continuent à prendre en charge de manière pérenne l’encaissement et le risque client, moyennant une rémunération variant de 0,1 à 0,6 %, selon les volumes de billetterie, qui s’ajouterait aux frais de dossier.

Autre sujet toujours en discussion : la mise en place d’un plan d’accompagnement. Air France pourrait s’engager à verser un montant complémentaire aux agences pendant un an, à compter du 1er avril 2005. Une date sur laquelle Air France et le Snav semblent finalement s’être mis d’accord pour mettre en place le nouveau système de rémunération des agences.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique