Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air Caraïbes et Corsair s’allient pour desservir les Caraïbes

Les deux compagnies concurrentes ont signé hier un accord de partage de codes sur leurs réseaux transatlantiques dédiés aux Caraïbes. Une manière de mieux affronter, notamment sur les axes antillais, la rivale Air France.

A partir du 1er mai 2012, Corsair et Air Caraïbes voleront en code-share vers les destinations caribéennes.

L’accord signé hier leur permettra de proposer à leurs passagers un réseau étendu de destinations comprenant Cayenne, Fort-de-France, Pointe-à-Pitre, Saint-Martin, Port-au-Prince, Saint-Domingue et Punta Cana (à partir du 8 septembre 2012), au départ ou à l’arrivée de Paris Orly Sud.

Ce dispositif permettra aux passagers de disposer d’un plus grand choix de fréquences avec notamment jusqu’à 3 vols par jour vers Pointe-à-Pitre et Fort-de-France au départ d’Orly ; de combiner librement leurs voyages entre les deux compagnies, avec un aller sur l’une et un retour sur l’autre ; ou encore de profiter d’une disponibilité élargie sur les tarifs promotionnels.

Plus de correspondances

Ce réseau plus étendu donnera aussi de plus nombreuses opportunités de correspondances de et vers les principales capitales régionales, grâce au partenariat que chaque compagnie a noué avec TGVAir. C'est un point important, face à une compagnie nationale Air France qui de son côté dessert davantage les Antilles depuis Roissy, afin de drainer des clientèles européennes.

Ce partage de code ne modifie en rien les stratégies commerciales des deux entreprises, qui restent indépendantes. Comme auparavant, les deux compagnies resteront totalement autonomes en ce qui concerne leur politique tarifaire, la définition de leur produit à bord ou au sol et le niveau de service rendu au client. Le passager garde également la visibilité sur l’opérateur du vol et peut déterminer sa préférence de voyage en toute liberté.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique