Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air Caraïbes, Air France et Corsair doutent du succès de XL sur les Antilles

D'après les trois compagnies aérienne, XL Airways ne pourra pas tenir durablement sur la destination, qu'ils desservent déjà.

L’arrivée d’XL Airways sur les Antilles avec des tarifs "à partir de 399 euros TTC" va impacter ses concurrents, Air Caraïbes, Air France et Corsair International. Mais sans surprise, les trois transporteurs émettent de sérieuses réserves sur la capacité de cet opérateur low cost à s’implanter durablement sur la destination.

"Nous avons eu l'exemple de nombreuses compagnies qui avaient choisi de desservir les Antilles à des tarifs extrêmement bas, rappelle à l'AFP Pascal de Izaguirre, PDG de Corsair. Elles ont très vite disparu. Ce modèle n'est absolument pas pérenne". Ancien patron d'AOM-Air Liberté, Marc Rochet, président du directoire d’Air Caraïbes, en codeshare avec Air France sur la destination, estime pour sa part qu’"il n'y a jamais eu sur les Antilles et La Réunion de régime stable à quatre opérateurs".     

Un risque de surcapacités

Chantal de Grandcourt, directrice des lignes Caraïbes et Océan Indien d'Air France, ajoute : "Annoncer qu'ils seront 30% moins cher que les autres, cela signifie que les autres coûts sont 60% moins cher. Je doute qu'ils puissent honorer cette promesse aux clients tout en étant rentables". "Je ne suis pas sûre que XL trouve un élan de nouveaux clients fabuleux. Nous avons les mêmes clients. (…) cela va donc forcément avoir un impact sur toutes les compagnies".

Une surcapacité pourrait obliger les opérateurs à supprimer des rotations et impacterait leurs marges. Air France, Air Caraïbes et Corsair ont déjà dû supprimer plusieurs dizaines de rotations en mai et juin faute de clients, selon Pascal de Izaguirre.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique