Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

XL Airways se lance sur les Antilles en version low cost

La compagnie concurrencée sur la République dominicaine par Corsair empiète à son tour sur son terrain de jeux antillais et pourquoi pas sur l’Océan Indien.

Même pas peur de la surcapacité aérienne qui menace le ciel Antillais. XL Airways a ouvert depuis hier matin les réservations sur ses deux nouveaux axes lancés à partir du 15 décembre 2012 : Paris CDG-Pointe-à-Pitre et Paris CDG-Fort-de France. Les deux îles antillaises seront desservies "toute l’année" à raison de trois rotations hebdomadaires pour chaque axe, opérés en A330 depuis le terminal 2A de Roissy-CDG, les lundis, mercredi et samedi sur Pointe-à-Pitre et les mardis, jeudis et dimanche pour Fort-de-France.

Une demande de tous les antillais

"C’est une demande de longue date de tous les antillais", insiste Laurent Magnin, président de XL Airways France. L’offre supplémentaire représente au total 200 000 sièges. "Nous atténuerons la saisonnalité forte de la destination avec nos trois relations par semaine mais nous pourrons aussi réguler", précise Olivier Besnard, consultant pour XL sur ce dossier.

A partir de 399 euros TTC

Pour se différencier de ses concurrents, "qui ne se basent que sur le produit", XL Airways mise sur le prix. 10 % des places sont en effet proposées à partir de 399 euros TTC, A/R. "Ca ne me gêne pas de dire que nous sommes la première compagnie française à faire du low cost long courrier mais il y est hors de question de ne fournir aucune prestation gratuite à bord", jure Laurent Magnin. En conséquence, il "devrait y avoir un prestation de base gratuite avec un snacking payant ou des franchises bagages moins généreuses que d’autres", poursuit-il.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique