Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Heures sup’ : un syndicat demande d’exclure l’hôtellerie

Le Synhorcat a demandé hier aux députés d'exclure le secteur des hôtels, cafés et restaurants, du projet de loi visant à supprimer les exonérations sociales et fiscales sur les heures supplémentaires.

Les députés ont entamé mardi soir l'examen du projet, et devaient le voter mercredi en fin d'après-midi.

Dans un communiqué, le Syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs (Synhorcat) qualifie le projet de loi de "mauvais coup fait aux salariés et aux entreprises du secteur qui sont les premiers concernés". "Dans notre secteur, la durée du travail a été fixée, dans le cadre d'un accord passé avec les partenaires sociaux, à 39 heures par semaine. Elle intègre donc des heures supplémentaires systématiques", assure le président du Synhorcat, Didier Chenet, cité dans le communiqué.

Le président du syndicat évalue cette perte de salaire net à "40 euros par mois pour un salarié rémunéré au plus bas" et à "plus de 150 euros net par mois pour un salarié rémunéré 3.361 euros et travaillant 42 heures 30 par semaine, ce qui n'est pas rare dans le secteur".

Le Synhorcat plaide "pour une exclusion de la révision du dispositif TEPA des entreprises dont la durée du travail a été fixée au-delà de la durée légale du travail par une convention ou un accord collectif de branche étendu par le ministre du travail, ayant lui-même valeur de loi".

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique