Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Afat Voyages mobilise ses troupes

L’Assemblée générale extraordinaire d’Afat Voyages qui s’est tenue vendredi 12 mai a été l’occasion d’entériner à l’unanimité la réforme des statuts du réseau qui prévoit la nomination d’un directeur et d’un secrétaire général dont les identités seront dé

L’assemblée générale d’Afat Voyages, tenue le 4 avril à Paris, avait été marquée par une faible participation des adhérents. L’assemblée générale extraordinaire (Age), organisée vendredi 12 mai, a en revanche bénéficié d’une « affluence relativement importante », s’est félicité Jean-Pierre Mas, président du réseau.

Ce fut l’occasion d’entériner à l’unanimité la réforme des statuts  qui prévoit notamment la nomination d’un directeur de réseau et d’un secrétaire géneral. Le nom du premier sera rendu public dans les prochains jours tandis que la nomination d’un secrétaire général est remise à plus tard.

L’ Assemblée générale extraordinaire a aussi procédé à l’élection d’un nouveau bureau national. Bernard Garcia (jusqu’alors secrétaire) devient vice-président du réseau en remplacement de Josette Boyer qui désirait prendre du recul et avait fait connaître son intention d’abandonner tous ses mandats. Michel Falgueyrettes garde ses fonctions de trésorier. La nouvelle secrétaire est Dominique Beljanski de Plein Ciel Voyages à Arpajon qui prend également la présidence de la nouvelle commission inter-régions (CIR)  tout juste créée. De nouvelles fonctions qui font accéder Dominique Beljanski au comité exécutif d’Afat Voyages. Les autres présidents de commission sont Jean-Marie Seveno (Back Office, Coface, informatique), Bernard Garcia (Animation réseau et formation), Jean-Luc Dufrenne (Communication), Michel Falgueyrettes (tourisme) et Jean-Jacques Bessière (transport). A noter que Robert Héredia, responsable Nouvelles Technologies du réseau perd son statut d’administrateur au profit de celui de salarié.

L’Assemblée générale extraordinaire a aussi permis de prendre position, dans un climat de « sérénité et d’échanges constructifs »  sur le projet de modification de la loi de 1992 au profit des collectivités : les participants ont voté à l’unanimité une motion de soutien vis-à-vis de l’action que mènent le Snav et l’APS – auprès des pouvoirs publics – pour empêcher une modification de la loi de 1992 visant à donner aux « habilités » les mêmes droits que des agences titulaires d’une licence. Jean-Pierre Mas détaille les deux raisons qui motivent un tel point de vue : « Nous sommes soucieux des règles de protection des consommateurs, auxquelles nous sommes assujettis. Et il n’y a pas de raison que les collectivités puissent exercer une activité commerciale concurrente du secteur privé, quand ce dernier n’est pas défaillant ».