Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Aérien : les BARs européens s’unissent pour réclamer plus de coordination en Europe

Alors que Bruxelles planche sur une meilleure coordination des restrictions de voyage entre les Etats membres, les BARs européens s’unissent pour accélérer le mouvement.

Le BAR (Board of Airlines) France et onze autres BARs européens (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Finlande, Grèce, Italie, Pologne, Portugal, Suisse,  Grande-Bretagne), demandent à la Commission Européenne et aux États « de se coordonner pour définir les règles imposées aux voyageurs au franchissement des frontières ».

Selon ces professionnels de l’aérien, « les trafics internationaux décevants de l’été sont avant tout dus à la cacophonie administrative entre pays européens (et autres), dans la définition des conditions d’accès des étrangers à leur espace national ». Aujourd’hui, que ce soit pour des voyages professionnels ou à motifs personnels, nul ne prend le risque de se rendre dans un pays de l’Union ou plus loin, sous la menace d’un confinement ou d’autres contraintes imprévues.

Un document existe rappellent les BARs

Et pourtant, le BAR France rappelle que les grands organismes internationaux, OACI, IATA ont proposé des modèles pour la reprise du trafic dans des conditions de sécurité sanitaire acceptables par tous. Notamment le guide du décollage (Take-off guidance) qui a été développé par un groupe de travail intergouvernemental CART (Council’s Aviation Recovery Task Force) sous la direction de l’OACI et avec le support de l’OMS.

Ce guide est appuyé par l’IATA, il définit un cadre commun de protocoles de tests permettant l’ouverture des frontières en réduisant les risques d’importation du virus COVID-19.

« Les Etats sont invités à utiliser ce guide pour coordonner l’ouverture sécurisée de leurs frontières au trafic aérien », martèle le BAR France. Qui encourage vivement l’État et la Commission Européenne à mettre en œuvre les mesures élaborées dans ce cadre afin de donner une chance de survie au transport aérien en France et en Europe.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique