Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

ADN Tourisme : « Le tourisme ne fait plus l’unanimité »

C’est l’heure de la mobilisation générale au sein d’ADN Tourisme. Lors de son congrès à Agen, la fédération a souligné l’urgence de s’engager dans une voie plus responsable.

« Aujourd’hui à Agen, nous fêtons les 18 mois d’ADN Tourisme », a souligné jeudi Christian Mourisard, président d’ADN Tourisme, lors du congrès de la fédération. « Une naissance voulue, autrement dit désirée, par Destination Régions, Tourisme &Territoires et les Offices de Tourisme de France », a-t-il rappelé. Les trois échelons territoriaux – OT, ADT, CRT – sont ainsi réunis sous un même toit, plus de 100 ans après la création du tout premier syndicat d’initiative français. Et les défis qui les attendent sont nombreux.

« Le tourisme ne fait plus l’unanimité. C’est presque un gros mot », a ajouté Isabelle Brémond, animatrice de la commission « tourisme responsable »  d’ADN Tourisme. Au cours des derniers mois, sur fond de dérèglement climatique et de pandémie, le secteur a souvent été pointé du doigt, ou associé à différents maux : surtourisme, pollution liée aux transports, paquebots de croisières comparés à des HLM flottants, rejet des habitants voire de certains élus tentés par le demarketing…

« On veut de l’air et du vert », résume Isabelle Brémond. « On parle de sobriété alors qu’on était plutôt dans l’opulence auparavant. D’empreinte carbone, de culpabilisation de prendre l’avion. De mobilité douce et du retour des trains de nuit. »

Christian Mourisard, président d’ADN Tourisme, qui rassemble 11 500 professionnels.

Du manifeste à Greta Thunberg, il n’y a qu’un pas

Alors pour se mettre au vert, justement, ADN a interrogé ses membres, d’avril à juin 2021. Selon 94% des adhérents de la fédération, le contexte actuel renforce la nécessité de s’engager dans une démarche responsable. Dont acte avec un manifeste, qui sera présenté vendredi 24 septembre lors du congrès. Le jour même où des défenseurs du climat, menés par l’activiste Greta Thunberg, vont manifester en Allemagne afin de réclamer des mesures décisives contre le réchauffement climatique. Quelques jours, aussi, après des inondations dans le Lot-et-Garonne, notamment à Agen. Tout un symbole.

« La crise a montré que nous devions repenser nos activités en profondeur, a rappelé Christian Mourisard. Nous devons anticiper l’avenir à l’horizon de 2030. » L’objectif est de développer un tourisme plus respectueux des questions environnementales et sociétales, a-t-il ajouté. « Nous nous devons d’être exemplaires, et inscrire nos structures dans une démarche générale de progrès. Les engagements et les actions que nous allons vous présenter ne constituent qu’une première étape. »

A lire aussi

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique