Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

5 Les sites balnéaires

Baignades improbables

Il fallait être un peu fou, comme Lawrence d’Arabie, pour vouloir venir à Aqaba par le désert, quand cette ville n’existe que par son port et ses plages. Il est tout de même un peu étrange de se baigner non loin des tankers, dans un bras de mer pas plus large que l’estuaire de la Gironde et que se partagent pourtant quatre États : l’Égypte, Israël, la Jordanie et l’Arabie saoudite. Cette ville libérale et commerçante livre sa maigre côte sablonneuse aux hôtels de luxe et aux capitaux émiratis et saoudiens pour en faire un site balnéaire aussi reconnu que ses voisins Eilat ou Taba, quitte à bouter aux confins un terminal portuaire. Une industrie chasse l’autre. Les hôtels n’ont en revanche chassé personne sur les rives de la mer Morte, même si celle-ci s’enfuit devant eux. Ils continuent en effet de construire leurs suites, Spas et piscines à degrés à mesure que la mer se retire. Paradoxalement, ils ne comptent pas vraiment sur elle pour attirer les baigneurs, tant le plongeon dans cette mer saturée de sel relève de l’impossible. Mais elle est un argument imparable pour tous les soins du corps. C’est aussi le premier point d’eau d’agrément pour tous les habitants d’Amman, qui s’y ruent le vendredi pour organiser des pique-niques, des barbecues, allumés à même le sol, entre les resorts sécurisés.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique