Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

3 Kyoto

Entre bouddhisme et shintoïsme

Nous plongeons dans le Japon de l’intérieur, bordé de montagne, de sources et de temples embrumés. Kyoto abrite plus de 2 000 temples, et plusieurs merveilles : le Rokuon-ji, plus connu sous le nom de pavillon d’Or, pagode recouverte de feuilles du précieux métal qui se reflète dans son lac ; le temple de Sanjusangen-do, un bâtiment du XIIe siècle qui accueille les mille et un visages des divinités bouddhistes, représentés par mille et une statues de cyprès noir recouvertes de feuilles d’or ; ou Kiyomizu Dera, un complexe de sanctuaires bouddhistes émergeant des flancs boisés d’une colline, surplombé d’un bâtiment monté sur pilotis d’où l’on a une vue imprenable sur la ville. On l’atteint par des escaliers en pierre et des jardins, croisant au passage, comme partout au Japon, des files d’écoliers en uniformes. Dans le sanctuaire de Jishu-jinja, on tente ensuite de rejoindre deux « Pierres d’amour », éloignés d’une vingtaine de mètres. S’il est accompli les yeux fermés, le chemin est promesse d’une future rencontre amoureuse. Difficile ! Heureusement, chacun peut plus simplement y acheter un peu de chance. « Pour trouver un bon partenaire », « Pour éviter les accidents de circulation » ou « Pour réussir ses examens », assurent les amulettes.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique