Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

1. SUPERBAGNÈRES ET SAINT-LARY, LA GLISSE FACILE

NULL

La ville thermale de Luchon a perdu son préfixe « Bagnères », mais la station de ski qui la domine au sommet des télécabines a conservé son appellation, un peu désuète, de « Superbagnères ». Le marketing territorial n’est pas le point fort des élus locaux ! Mais question glisse, le domaine est au beau fixe : étendu sur une trentaine de kilomètres de pistes damées, il se déploie sur trois communes, et on peut skier une bonne partie de la journée sans jamais croiser sa propre trace. Le panorama, avec une dizaine de sommets à plus de 3 000 mètres, est plus enchanteur qu’à Saint-Lary-Pla d’Adet, la station voisine, qui totalise pourtant trois fois plus de kilomètres de pistes damées. Sportive dans l’âme, la station des Hautes-Pyrénées doit son envol à la famille Mir : dans les années cinquante, Vincent Mir, maire de Saint-Lary-Soulan incita les ouvriers venus participer à la construction de barrages hydroélectriques à rester, aux sports d’hiver et développa le village en altitude. Les succès olympiques de sa fille, Isabelle, ont assis sa réputation à la fin des années soixante. Si l’on se sent rebuté par les constructions modernes du Pla d’Adet, ou par le restaurant municipal en altitude pourtant très agréable, il suffit de glisser jusqu’au refuge de l’Oule, un cul-de-sac connu seulement de quelques skieurs, où l’on sert la meilleure garbure (soupe aux choux et légumes) des environs !

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique