Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Exclusif : XL Airways desservira l'Asie

| | | | | | par
Laurent Magnin
Laurent Magnin
© Alain ERNOULT-ERNOULT.COM

Coup de théâtre dans l’aérien français ! S'estimant trop dépendante des Etats-Unis, la compagnie de Laurent Magnin va se déployer sur l’Asie. De quoi faire sérieusement de l'ombre aux compagnies du Golfe.

Jusqu’à présent, les Airbus A 330 d’XL Airways volent principalement sur deux axes. Le premier entre la France et l’Amérique du Nord, avec quatre destinations aux Etats-Unis, dix dans les Caraïbes et une au Mexique. Le second relie la métropole aux îles Vanille (Réunion et Mayotte). Ajoutez un vol vers Tel-Aviv, et vous avez l’ensemble du réseau de la compagnie dirigée par Laurent Magnin. Mais désormais, grande nouveauté, les avions de XL opéreront des vols directs vers le continent asiatique.

Diversifier les marchés

La décision est venue d’un constat. Avec 50 % de clientèle de nationalité américaine , "la dépendance aux Etats-Unis d'XL Airways est beaucoup trop grande". Il fallait donc "changer de braquet, changer les axes", nous confient Laurent Magnin et Luc Bereni, le directeur commercial.

"Il faut aller en Asie", ajoute le patron de la compagnie, et de manière rapide, "sous 12 mois". Quid des tarifs ? "Si on n’est pas à 600 euros, on n’y va pas, ça ne sert à rien. Et ce sera des vols point à point, depuis Paris et/ou la province."

Concurrencer les compagnies du Golfe

A ce stade, les dirigeants de la compagnie ne communiquent pas plus sur les destinations choisies. "Je dévoilerai mes destinations lorsque Boost (d'Air France, NDRL) dévoilera les siennes", plaisante Laurent Magnin. Mais comme lors de l’ouverture vers les Etats Unis, où XL Airways avait choisi New York, l’implantation en Asie "commencera par une grosse tête de pont, puis il y aura d’autres destinations." Une tête de pont qui correspondra sans doute à une destination plébiscitée par les Français et les TO, à l'image de la Thaïlande. L'Inde et la Chine représentent également un fort potentiel.

Le but est également de capter de la clientèle incoming asiatique. LE cheval de bataille de Laurent Magnin. "La France ne peut pas être le premier pays touristique au monde et les compagnies françaises avoir aussi peu d’incoming, peste-t-il. Ce n’est pas possible." Il s’agit aussi de concurrencer sur leur terrain de jeu les compagnies du Golfe, qui sont certes dans la même gamme tarifaire, mais sans vols directs.

Reste à XL Airways le soin d'obtenir les slots nécessaires pour effectuer de telles liaisons. Mais, selon le transporteur, l'exercice ne sera pas compliqué, puisqu'"il n'y a qu'une dizaine d'aéroports vraiment saturés sur la planète". Les slots pour la prochaine saison hiver seront attribués à la prochaine conférence IATA de Kuala Lumpur, du 13 au 15 juin.

1 réaction

savanna | 22/05/2017 - 21H14

Xl toujours des bonnes nouvelles ! Mais pensez aussi à ouvrir le continent africain préparez maintenant le continent d avenir de demain !!!!!!!SAVANNA TOURS ET SAFARIS

Signaler un abus |  CITER

Réagissez à cet article

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer