Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyages : la France est désormais connectée au certificat sanitaire européen

La France a rejoint le 25 juin le dispositif européen de certificat covid numérique. Comment ça marche ? L’Echo touristique fait le point.

Ca y est, la France a commencé à se connecter au certificat sanitaire européen. Depuis le 25 juin dernier,  il est en effet possible de télécharger son certificat de vaccination certifié conforme aux normes européennes, en version bilingue (français-anglais) depuis le téléservice de l’Assurance maladie. Cette attestation fera partie des preuves autorisées pour voyager au sein de l’Union européenne, à compter du 1er juillet 2021.

Intitulé « Certificat Covid numérique UE », ce document comporte un QR code et un volet certificat de vaccination qui reprend les informations liées à la vaccination effectuée : vaccin administré, nombre de doses, date et pays de la vaccination, détaille le site de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie.

« Lors de la vérification du certificat, le code QR est scanné et la signature vérifiée. Chaque organisme de délivrance (hôpital, centre de test, autorité sanitaire, etc.) dispose de sa propre clé de signature numérique. Toutes ces données sont stockées dans une base de données sécurisée dans chaque pays », explique la Commission européenne sur son site. “La Commission européenne a mis en place un portail grâce auquel toutes les signatures des certificats pourront être vérifiées dans l’ensemble de l’UE. Les données à caractère personnel du titulaire du certificat ne sont pas transmises au portail, étant donné qu’elles ne sont pas nécessaires pour vérifier la signature numérique”, assure-t-elle également.

Bientôt valable pour les tests de dépistage

Pour télécharger le certificat de vaccination dans l’application « TousAntiCovid », il faut aller dans la rubrique « Mon carnet », sélectionner « Ajouter un certificat  » et scanner le QR code figurant sur la droite de l’attestation (document imprimé ou affiché en PDF sur l’écran). S’il n’est pas possible de scanner le QR code, il suffit de prendre en photo l’attestation de vaccination avec son smartphone. Ensuite, le voyageur pourra présenter cette photo si besoin. Les QR codes seront lisibles de la même manière que s’ils étaient dans le carnet de TousAntiCovid, indique le site Service-Public.fr.

Attention, le certificat n’est valide que lorsque le schéma vaccinal est complet. Le délai minimal pour que le cycle de vaccination soit considéré comme achevé est de 28 jours après l’injection d’une dose pour le vaccin Janssen (ce vaccin ne nécessite qu’une dose) ; 14 jours après l’injection de la 2e dose pour les vaccins Pfizer, Moderna et AstraZeneca quand on n’a pas eu le Covid-19 ; 14 jours après la dernière injection pour les personnes ayant été infectées par le Covid-19.

Cette étape constitue un premier pas vers le pass sanitaire ou passeport vert voté le 14 juin 2021 par le Conseil de l’Union européenne. Prochainement, cet outil doit également intégrer le certificat de test négatif et le certificat de rétablissement du Covid-19 et le « certificat Covid numérique UE », certificat de vaccination contre le Covid-19 à la norme européenne.

Des restrictions toujours possibles

A noter que les voyageurs peuvent également demander une version papier. Les États membres se sont accordés sur un modèle commun pouvant être utilisé pour les versions électronique et papier, afin de faciliter la reconnaissance, indique de son côté la Commission européenne.

« En voyage, le titulaire d’un certificat Covid numérique de l’UE devrait en principe être exempté de toute restriction à la libre circulation : les États membres devraient s’abstenir d’imposer des restrictions supplémentaires en matière de déplacements aux titulaires d’un certificat Covid numérique de l’UE, à moins que ces restrictions ne soient nécessaires et proportionnées pour préserver la santé publique », rappelle la Commission européenne. Il a en effet été convenu que les Etats membres pouvaient actionner « un frein d’urgence » notamment face aux variants.

Il reste donc indispensable de s’informer sur les conditions d’entrée et les formalités sanitaires avant tout voyage.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique