Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Vienne fête Noël sur ses grands marchés

L’hiver, la capitale autrichienne ravive sa fréquentation en invitant les visiteurs à faire des emplettes dans les villages de Noël construits sur ses belles places.

Depuis 2006, année dopée par les festivités du 250e anniversaire de Mozart, la destination Autriche stagnait sur les marchés touristiques internationaux. En 2007, avec 1,7 million de nuitées, la clientèle française s’est même inscrite en recul de 3 %. La tendance repart à la hausse sur les neuf premiers mois de cette année, et le regain d’intérêt pour la capitale autrichienne devrait se confirmer fin décembre, avec une clientèle française friande de courts séjours hivernaux. Facile d’accès en avion, en attendant l’interconnexion des TGV avec les trains allemands vers l’Autriche, la capitale de la Mitteleuropa jouit, depuis une dizaine d’années, d’une position enviée sur le marché des city breaks et peaufine en décembre son offre culturelle : pas un musée sans son exposition temporaire ou sa rétrospective – Klimt, Schiele ou Van Gogh sont en vedette cette année.

Le mois de décembre à Vienne, mis en scène depuis 22 ans par l’Office local de tourisme,est devenu l’un des meilleurs pour les professionnels du tourisme de la capitale autrichienne tandis que les congrès qui animent traditionnellement la ville sont un peu mis entre parenthèses. Dans leurs brochures, les TO et les autocaristes mettent l’accent sur les marchés de Noël répartis dans tous les quartiers, mais aussi sur les atouts culturels, des musées aux scènes d’art lyrique. Souvent associée à ses voisines, Prague et Budapest,la destination se vend mieux en solo sur la période de Noël. Il faut savoir la promouvoir, justifier le surcoût par rapport à l’Alsace et à la Bavière, plus accessibles, par la présence d’une offre culturelle immense. De l’ombre des Habsbourg aux salons de Freud, la ville aime aussi s’offrir aux érudits…

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique