Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Univairmer n’achètera pas de rats crevés

Univairmer vise 120 agences fin 2019. Mais le plan de croissance du réseau, qui compte 55 points de vente, patine depuis un an.

Le développement du réseau Univairmer cale. "Notre business plan reste d’actualité, a expliqué son PDG Jean Dionnet, lors de la Convention annuelle du 7 au 9 octobre au Club Med-La Palmyre. Nous avons les fonds pour faire des acquisitions. D’autant que nous nous désendettons de 1,08 million d’euros d’ici deux mois. Le problème, c’est que nous ne trouvons pas de cibles. Il y a de moins en moins d’affaires".

Qu'on se le dise : "On ne va pas racheter des rats crevés!", a lâché en plénière le patron d'Univairmer. Quelques mois après absorbé le groupiste 123 Voyages, acune opération de croissance externe visant à améliorer le maillage national n’est prévue dans les trois mois. Et deux agences vont fermer (Paris Opéra et Reims).

Vers des rachats à l’unité ?

"Nous avons acheté 9 agences Kuoni en 2013, et 24 Thomas Cook en 2015. Nous préférons toujours la logique qui consiste à racheter des mini-réseaux. Pourtant, nous allons peut-être revenir à des acquisitions une à une. Il reste de très belles agences, mais à l’unité. C’est plus long et compliqué". L’objectif ultime est de monter à 120 agences de voyages intégrées fin 2019, contre 55 aujourd'hui.

En attendant, le réseau développe deux autres leviers, synonymes de relais de croissance. Le premier, c’est le programme de coachs, qui a séduit 10 travailleurs indépendants en quête d'un complément de revenus. Le deuxième concerne le contrat de franchise/affiliation, réactivé en septembre 2016. Trois agences viennent de l'adopter (2 en Ile-de-France et 1 en Bretagne), ce qui porte à 13 le nombre d'affiliés. "Ce sont des indépendants qui ne se retrouvent pas dans les réseaux actuels". Soit des entrepreneurs qui accèdent aux outils et incentives d'Univairmer, tout en conservent leur propre enseigne.

Univairmer capitalise autant sur les enseignes des TO que sur sa propre marque, voire davantage.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique