Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Une hôtellerie de charme à bon prix

Les beits, ces maisons traditionnelles restaurées en hôtels, sont incontournables, au moins pour une nuit. Autour d’une centaine d’euros, elles valent le détour.

Martini Dar-Zamaria Hotel 4*, Alep

Une cinquantaine de chambres disponibles sur trois sites, bain turc, terrasse, trois restaurants.

www.darzamaria.com

L’avis de l’Écho

Hôtel absolument charmant,qui a l’avantage d’être un peu excentré, mais dans un quartier très typique. Il est constitué de trois bâtiments, tous construits autour d’un patio. Mais justement, les chambres et les ambiances diffèrent beaucoup les unes des autres. On peut être un peu déçu par certaines du rez-de-chaussée, plutôt sombres. De plus, pour prendre son petit déjeuner, il faut sortir dans la rue et gagner le bâtiment principal. C’est toutefois un désagrément vraiment mineur, la ruelle est charmante et piétonnière. Magnifique terrasse et restaurant remarquable.

Beit Wakil 4*, Alep

16 chambres dont 11 doubles et 3 suites, deux restaurants, un bar.

L’avis de l’Écho

L’autre référence de charme d’Alep, si l’on excepte le Mansouriya Palace le seul 5 de charme de la ville. L’hôtel possède l’une des cours intérieures les plus impressionnantes de la ville avec son architecture typique du XVIe siècle. Pas de grand empressement dans le service et un hall un tout petit peu trop présentoir d’antiquaire. C’est une excellente alternative quand le Martini Dar-Zamaria Hotel est plein.

Dedeman Hotel 4*, Palmyre

243 chambres dont 221 standards, cinq salles de congrès, piscine extérieure, restaurant, boutiques.

www.dedeman.com

L’avis de l’Écho

Voici un établissement qui dispose de toutes les commodités modernes, avec des chambres agréables et bien insonorisées, belle literie et salle de bains très correcte. Et pourtant, l’ensemble est décevant. Sans personnalité, il n’est qu’un hôtel de passage, froid, sans charme. Jusqu’au restaurant, qui, malgré une excellente cuisine, conduit direct à la déprime. Bon pour une nuit de passage, pas plus.

Zenobia Cham Palace 4*, Palmyre

80 chambres, une terrasse, un restaurant.

www.chamhotels.com

L’avis de l’Écho

Cet hôtel a une vue imprenable sur le site de Palmyre. La partie Palace construite par la comtesse Margot d’Andurain et qui comprend 30 chambres a beaucoup de cachet, mais se paie relativement cher. Une terrasse très agréable pour contempler les ruines le soir. En revanche, les 30 chambres en préfabriqué sont à proscrire. Avec une ambiance ratée de tente bédouine, ces chambres sont surchauffées et avec des salles de bains de bungalows. Attention à la déception.

Dedeman Damascus 4*, Damas

370 chambres, dont 292 standards, connexion WiFi, salles de congrès, commerces, banque, fitness, discothèque, piscine extérieure.

www.dedeman.com

L’avis de l’Écho

L’hôtel est conforme aux attentes d’un établissement de ce genre. Dans une ambiance de chaîne haut de gamme, les chambres sans trop de personnalités sont très confortables, idéales pour une clientèle de groupe ou d’affaires. La salle de restauration est aussi agréable, avec une excellente cuisine, même si le service est un peu compliqué.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique