Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Un géant si fragile

NULL

C’est l’image impensable. 100 ans après le naufrage du Titanic, la vision qui tourne en boucle du Costa Concordia, gisant à moitié submergé à quelques dizaines de mètres des côtes de l’île italienne du Giglio, agit déjà comme un symbole. Celui de la fragilité de ces géants des mers, présentés pourtant comme des fleurons de l’industrie maritime, bijoux de technologie et palaces flottants. Les acteurs du monde de la croisière auront beau mettre en avant le nombre infime de morts (11 selon le bilan provisoire dont nous disposions mardi, lors du bouclage de notre édition), preuve selon eux que les procédures de sécurité et d’évacuation ont bien fonctionné, l’image va rester dans les têtes. Il va désormais falloir expliquer aux futurs passagers pourquoi ce qu’ils pensaient impossible au XXIe siècle s’est produit. Et leur promettre que ça n’arrivera plus…

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique