Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

TUI France prévoit de supprimer jusqu’à 583 postes

La direction de TUI France vient de partager les grandes lignes de son plan de restructuration au niveau des équipes, des agences et des marques.

TUI France organise en ce moment même un Comité social et économique (CSE) sur son plan social, qui s’inscrit dans le cadre des 8000 emplois supprimés dans le monde. D’après Lazare Razkallah, le secrétaire général du CSE de l’entreprise, le projet de restructuration est massif. La direction prévoit de supprimer 583 postes, la fermeture ou la franchisation de la totalité du réseau de distribution, la fermeture du plateau Passion des Îles, et l’arrêt de la marque Passion des Îles, précise-t-il.

« Le projet présenté aujourd’hui en CSE prévoit la suppression de 317 postes, hors l’impact potentiel dans le réseau d’agences intégrées, précise de son côté la direction dans un communiqué. En cas de fermetures de ces agences, l’impact s’élèverait à 583 postes. »

Les salariés du voyagiste, numéro un en Europe, sont au chômage partiel depuis la mi-mars, jusqu’à la mi-septembre. Le groupe compte environ 850 salariés en CDI en France. Les équipes ont déjà connu plusieurs plans sociaux (600 postes supprimés en 2012, 330 postes en 2013, plus de 300 postes en 2017). Le réseau de distribution, lui, était composé de 236 agences intégrées et mandataires fin 2019.

Une trentaine d’agences et de clubs vont rouvrir

La filiale du groupe allemand a convoqué un autre CSE hier, afin de préparer la saison estivale. « TUI France prévoit la réouverture jeudi d’une trentaine d’agences de voyages intégrées, et d’une trentaine de clubs en Europe », explique Lazare Razkallah.

« Nous allons bel et bien rouvrir des agences, à partir de mardi », et non demain, nous a indiqué une porte-parole de la direction. Le voyagiste met en place, d’ici là, son protocole sanitaire afin d’accueillir les clients « dans les meilleures conditions ». « Aujourd’hui, aucune agence intégrée n’est ouverte », rappelle-t-elle. La direction nous confirme aussi la réouverture prochaine d’une trentaine de clubs en Europe. Ces hôtels-clubs seront en Espagne, en Italie, en Grèce et en France (Corse), selon nos informations. « Nous ressentons une reprise au niveau des réservations », ajoute la porte-parole. La reprise de l’activité devrait toutefois être compliquée, compte tenu du plan social annoncé aujourd’hui, et de son ampleur.

A lire aussi :

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique