Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Tourisme à la carte

L'on retiendra des premières Rencontres nationales du tourisme du 12 octobre le souhait du gouvernement de stimuler l'activité et de clarifier une offre qui, parce que pléthorique, pêche souvent par manque d'identité. Parmi les préconisations d'Hervé Novelli, le secrétaire d'état chargé duTourisme, on relèvera la volonté de développer une politique du tourisme social qui contribuerait, [...]

L’on retiendra des premières Rencontres nationales du tourisme du 12 octobre le souhait du gouvernement de stimuler l’activité et de clarifier une offre qui, parce que pléthorique, pêche souvent par manque d’identité. Parmi les préconisations d’Hervé Novelli, le secrétaire d’état chargé duTourisme, on relèvera la volonté de développer une politique du tourisme social qui contribuerait, de facto, au développement économique des territoires.

Si l’initiative ne peut qu’être louable, il faudra veiller à élaborer un système évitant une déviance ségrégative. L’on sait qu’à ce sujet de nombreuses destinations françaises ne font pas le secret de se positionner sur le tourisme à haute contribution, au détriment du tourisme de masse. Question d’image, prétextent-t-elles, mais une image vertueuse qu’elles s’offrent grâce à une manne financière défendue avec ardeur.

Sur le même sujet

L’autre axe notable des propositions du secrétaire d’état réside dans la thématisation de l’offre domestique. Une vision transverse, qui prendrait appui sur la richesse patrimoniale de la France et une meilleure exploitation des sites culturels. Ces derniers sont d’ailleurs appelés à s’impliquer davantage dans le développement des segments tourisme d’affaires et événementiel.

Un mot d’ordre qui n’est pas sans rappeler les préconisations de Philippe Augier, maire de Deauville, dans son rapport remis cet été au président de la République. Les projets sont donc sur la table, pensés et discutés avec les acteurs privés mais aussi les collectivités locales.L’on sait ces dernières inquiètes de la réforme de la taxe professionnelle. être une destination touristique qui tirerait ses ressources de la taxe foncière pourrait donc s’avérer demain plus qu’intéressant.
Attention tout de même aux développements incontrôlés.

Laurence ROUSSEAU
Directrice de la rédaction

Réagir à cet article

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire