Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Succès pour les premières rencontres du Snav

Les Rencontres des métiers du voyage et du tourisme, organisées par le Snav à bord du Queen Mary 2, ont réuni 317 participants, dont 123 licences. Un bilan positif, malgré quelques critiques et l’absence notable de la plupart des ténors de la profession,

 

Les fournisseurs formaient un cercle réduit à bord du Queen Mary 2, lors des Premières rencontres des métiers du voyage et du tourisme, du 29 avril au 5 mai derniers. Marsans et Europauli étaient les seuls tour-opérateurs présents, National-Citer, l’unique loueur, Jean-Pierre Mas (Afat Voyages) et Laurent Wasteels (Wasteels), les seuls patrons de réseaux. Qu’importe, c’était une première.

Pour Georges Colson, président du Snav, la présence de 123 licences d’agences de voyages (sur 317 participants) a constitué en soi un motif de satisfaction. « Je voulais revenir près des agents de voyages et travailler en nombre plus réduit, explique-t-il. La convention de Biarritz, en janvier, a permis de faire émerger beaucoup d’idées. Les rencontres du tourisme se voulaient plus conviviales ». Beaucoup d’acteurs du secteur ont en fait reculé devant la perspective de passer six jours en mer, sans pouvoir rentrer en cas d’urgence. D’autres ont été dissuadés par le prix, autour de 1500 euros. « Le bateau présentait l’avantage d’une unité de lieu, justifie Georges Colson. Par ailleurs j’ai voulu saisir l’offre de la Cunard, qui ne se représentera peut-être pas».

Malgré les absents, tous les sujets transversaux liés au tourisme ont été abordés. Les séances plénières se sont ouvertes par une présentation détaillée des travaux des différentes commissions techniques du Snav. L’exposé de Jean-Pierre Mas, président de la commission Air, a notamment démontré que les agences résistaient bien à la fin des commissions, et qu’elles étaient désormais capables de vendre des billets moins chers, pour mieux répondre aux attentes de leurs clients. D’autres intervenants ont fait le point sur des thèmes d’actualité hautement techniques. Michel De Blust, secrétaire général de  l’Association des agences européennes (ECTAA), a clarifié la future directive européenne sur les services, et voulu rassurer les agents de voyages qui craignent la concurrence d’agences étrangères.

Valérie Boned, responsable du service juridique du Snav, a répondu pour sa part à toutes les questions concernant les futurs décrets liés à la modification de la loi de 92. Jürgen Bachmann, qui représentait l’association des tour-opérateurs (CETO), a fait un exposé très complet sur le tour-operating en Europe. Enfin, chaque après-midi, Véronique Balu a animé un atelier sur la formation où elle a abordé des thèmes aussi variés que la gestion du stress, l’entretien d’évaluation, la gestion du temps…

Ces premières rencontres ne se sont donc pas réduites à un eductour ou à de simples vacances en mer. Et l’on peut espérer que les prochaines rassembleront un panel plus vaste d’entreprises.

 


 

 

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire