Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ségovie

Merveille castillane

C’est la cité des églises. Sur les 33 qui furent érigées à Ségovie, 14 ont survécu au temps et aux affres de l’histoire. Des formes orientalisantes, des clochers arabisants témoignent du passage des Arabes en Castille. Sur la plaza Azoguejo (petit souk), telle une couronne dentelée autour de la ville, l’aqueduc romain aux 128 arches – principal site de la ville avec l’Alcazar (à voir même si ce n’est pas le monument initial détruit par un incendie) et l’un des plus grands vestiges de l’Antiquité en Espagne -, s’élance, monumental. La beauté de la vieille cité, offrant de son promontoire des points de vue superbes, se plaque à l’austérité de la Castille. Le paysage de champs jaunes, comme rasés, s’étend jusqu’à la montagne. On devine au loin des courbes voluptueuses, pareilles à celles d’une femme couchée. Sur la plaza Mayor, les derniers beaux jours avant la rigueur de l’hiver font briller les clochers de la cathédrale. Malgré un vent d’un froid féroce, on se risque encore en terrasse pour quelques tapas avant le cochon de lait (el cochino) du soir, fierté de Ségovie et spécialité culinaire rabelaisienne aussi délicieuse que riche.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique