Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Savoie : une fréquentation estivale presque normale mais moins de retombées

Malgré des retombées économiques en baisse, dues à l’absence de touristes étrangers et à la mauvaise météo notamment, la région devrait retrouver un niveau de fréquentation « relativement proche d’un été classique ».

L’été avait pourtant bien commencé, selon un premier bilan dressé par l’Agence Savoie Mont Blanc, qui promeut les destinations de la Savoie et de la Haute-Savoie. En effet, le mois de juin avait donné « un bon signal avec un retour à une fréquentation quasi-normale », et juillet a été « orienté globalement à la hausse pour les hébergements marchands ». Mais, en août, l’activité a été impactée par la mauvaise météo et l’absence des vacanciers étrangers, avec une consommation en retrait.

En juillet, le taux d’occupation des hébergements marchands franchit la barre symbolique des 50% (+9%), qui aurait même pu être plus élevée si la météo et les restrictions sanitaires n’avaient pas enrayé le flux de réservations « au fil des semaines », selon Vincent Rolland, co-président de l’Agence Savoie Mont-Blanc. Le mois d’août s’annonce plutôt bon pour les hébergements marchands avec un taux d’occupation moyen atteignant 71% et une augmentation du volume de nuitées (+8%).

Un mois de septembre « plutôt mal engagé »

Cette performance ne profite pas à tous, en fonction de la catégorie d’hébergements et les secteurs géographiques. Ainsi, le locatif de particulier à particulier (+16%), les stations-villages (+9%), les campings (+3%) ou encore les lacs (+21%) ont connu un bel été, tandis que les stations d’altitude accusent un retard sur leurs taux d’occupation moyen comparés à ceux du mois d’août 2020 (-5%). Au global, Savoie Mont Blanc Tourisme s’attend à une hausse du nombre de nuitées aux alentours de 10% sur l’été.

Pour autant, la bonne fréquentation touristique aura généré moins de retombées économiques qu’attendu. « En cause, l’absence de nombreux vacanciers étrangers et la météo qui a joué au yoyo limitant les pratiques outdoor, la consommation dans les restaurants mais aussi la fréquentation des excursionnistes à la journée, issus du bassin de clientèle rhônalpin habituellement porteur et fidèle » analyse Carole Duverney, responsable de l’Observatoire de l’Agence Savoie Mont Blanc.

Reste désormais à savoir comment se comportera le marché en septembre, « plutôt mal engagé ». Avec un taux d’occupation prévisionnel des hébergements marchands de 24%, septembre 2021 semble pour l’instant se rapprocher de septembre 2020, « un millésime à oublier » conclut Savoie Mont Blanc.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique