Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Sabre se dope à la norme NDC et à l’IA

Le groupe de Dallas est challengé par la multiplication des contenus hors GDS. Afin de conserver ses parts de marché, Sabre investit différentes plates-formes, des API et la norme NDC.

Plus que jamais, Sabre veut jouer un rôle incontournable face à la multiplication des acteurs (OTA, plates-formes de services, bedbanks, hébergeurs alternatifs, comparateurs, vendeurs d’activités…). « En tant qu’agrégateur, nous devons traiter des contenus issus de multiples sources », a déclaré Wade Jones, président de Sabre Travel Network, lors d’un point presse jeudi 19 octobre à Londres. La nouvelle plate-forme Sabre Red Workspace doit pleinement jouer ce rôle. D’autres solutions la complètent, dans le business travel : l’application B2B2C TripCase et GetThere seront accessibles sous forme d’API. « Chacun pourra créer et développer sa propre version de TripCase. »

Compatible NDC, niveau 1

Sabre travaille aussi activement sur les standards NDC (New Distribution Capability) de IATA afin de les intégrer. Le groupe assure avoir atteint la compatibilité pour le niveau 1 (qui concerne les services annexes notamment), disposer d’une feuille de route pour le niveau 2 (l’offre et les tarifs), et être capable de rejoindre le niveau 3 (l’offre et la commande) en 2018.

Autre innovation présentée à Londres : SynXis Analytics Cloud, une nouvelle plate-forme destinée au secteur hôtelier, utilisant l’intelligence artificielle (IA) pour aider les managers à améliorer leurs revenus et l’expérience client. « L’IA va aider les hôteliers à mieux optimiser leurs tarifs par des analyses et des prédictions plus fines à partir de data sur le taux d’occupation, les prix, les ventes annexes, les canaux de distribution… », précise Olaf Slater, Director International Strategy & Innovation, Hopitality Solutions, l’Hospitality constituant une business unit prometteuse. « Nous n’en sommes encore qu’aux premiers pas mais l’IA va impacter le secteur du travel dans son ensemble en générant d’importants changements et ruptures. Elle représente une nouvelle façon d’appréhender la data et apporte de l’efficacité dans les opérations ».

Sabre a aussi fait le point sur ses premiers résultats 2017. Sur la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), les réservations réalisées via le GDS américain ont progressé de près de 9% au premier trimestre, et de 11% au deuxième.

La France, marché capital

« Sabre a grandi rapidement ces cinq dernières années en Europe. Nous voulons toutefois y redéfinir notre stratégie. En effet, si nous enregistrons de bons résultats dans certains pays, il est nécessaire de voir pourquoi nos investissements ont obtenu des retours moins importants sur d’autres pays. Nous devons y améliorer nos performances en nous inspirant notamment de ce qui a été fait en France », nous a précisé Roshan Mendis, Senior Vice President Travel Network EMEA. La part de marché de Sabre sur cette région EMEA aurait ainsi augmenté de 1,2 à 1,5 point par an, au cours des cinq dernières années.

Concernant l’Hexagone, le fer de lance de sa « Western Division », le GDS assure disposer d’une très bonne équipe menée par son directeur des ventes Dimitri Tsygalnitzky. « La France est un marché important pour nous. Avec une part de marché de près de 20%, en augmentation, Sabre dispose encore d’opportunités de croissance », a ajouté Roshan Mendis.