Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Royaume-Uni : étranglées, les compagnies aériennes crient à l’aide

Complètement étouffées depuis les dernières mesures prises au Royaume-Uni, les compagnies aériennes font bloc afin de demander un soutien fort.

Les compagnies aériennes britanniques ont demandé lundi, dans une lettre ouverte au Premier ministre Boris Johnson, des « mesures de soutien économique ». Et ce pour aider le secteur à faire face aux nouvelles restrictions de déplacement face au variant Omicron. Se disant « profondément préoccupés par l’approche désordonnée et disproportionnée » de Londres sur les restrictions de voyage, les patrons de British Airways, Easyjet ou encore Ryanair demandent « un ensemble de mesures de soutien économique » pour « traverser cette crise ».

Les nouvelles restrictions « ont perturbé les projets de Noël et gravement miné le moral des clients juste avant la saison cruciale des réservations » de fêtes de fin d’année, regrettent les compagnies. Désormais elles demandent à rencontrer de toute urgence le Premier ministre.

Selon de nouvelles règles entrées en vigueur la semaine dernière, les voyageurs arrivant dans le pays, y compris vaccinés, doivent faire un test de dépistage avant leur départ pour le Royaume-Uni, et s’isoler à l’arrivée jusqu’au résultat d’un test PCR. De plus, Londres a placé sur liste rouge plusieurs pays, ce qui signifie un isolement dans des hôtels spécifiques pour les voyageurs arrivant depuis ces destinations.

Les compagnies ne veulent plus des « tests d’urgence pour les vaccinés »

Les compagnies aériennes demandent aussi le retrait de « tous les tests d’urgence pour les passagers entièrement vaccinés ». Les compagnies affirment que cela permettra d’aider « les consommateurs et d’éviter des dommages permanents pour un secteur qui (…) soutient plus de 500 000 emplois directs dans tout le pays ». Outre British Airways, Easyjet et Ryanair, la lettre est signée par les patrons de Virgin Atlantic, Loganair, Jet2.com. Ainsi que la branche locale du numéro un mondial du tourisme TUI, et l’association sectorielle Airlines UK.

L’annonce de nouvelles restrictions face à la progression rapide du variant Omicron a réveillé les craintes de nombreux secteurs d’activité britannique. Plus spécifiquement le tourisme, particulièrement frappé par la pandémie avec des mois de confinement puis de restrictions aux déplacements internationaux. Le secteur britannique du voyage dans son ensemble, par la voix de l’association sectorielle ABTA, avait ainsi appelé le gouvernement à l’aide mardi, affirmant que le nouveau variant de coronavirus serait « dévastateur » pour le secteur.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique