Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Reprise de Boiloris : le tribunal a désigné trois repreneurs

 » C'est ce vendredi 31 mars que le tribunal a finalement rendu sa décision concernant le mini-réseau Boiloris, ses agences, et Tapis Rouge. »

Fin du suspens pour les agences Boiloris et ses salariés. Comme prévu, le tribunal de commerce de Paris vient de trancher. Sans surprise, l’offre commune de Salaün Holidays et de Sainte-Claire a été acceptée. Le premier hérite ainsi de 11 points de vente, le deuxième de 8.

Salaün maintient les emplois

"Nous avons choisi les 11 agences par rapport à leur situation financière, en écartant celles qui avaient de lourds nantissements sur leur fonds de commerce, explique Stéphane Le Pennec, directeur général de Salaün Holidays. Nous maintenons les 22 postes qu’elles représentent". Le groupe breton va maintenant s’atteler à gagner la confiance des employés et des clients. "Les agences ont été en souffrance depuis la fin de l’année 2016. Mais l’activité commence à reprendre. Nous devons maintenant faire un travail de repositionnement". Les points de vente que Salaün intègre sont pour la plupart Thomas Cook, et le resteront, mais avec des référencements ajustés au nouveau propriétaire.

Claude Blanc reprend Tapis Rouge

Des deux candidats en lice pour le spécialiste des voyages de luxe Tapis Rouge, c’est Travel&Co/Australie Tours qui a remporté la mise. Le TO reprend la marque, le portefeuille de clients, et les quatre emplois concernés. Mais pas de boutique.

"Notre première offre incluait l’agence de La Motte Picquet, souligne Claude Blanc, coprésident de Travel&Co. Toutefois, nous avons découvert des zones d’ombre au niveau du bail. Au deuxième tour, nous avons renoncé à la reprise de l’agence, mais en améliorant notre offre sur d’autres points".

Secrets repart bredouille

Egalement intéressé par Tapis Rouge, François-Xavier de Boüard est le candidat malheureux du dossier Boiloris. Contacté en début d’après-midi, le président de Secrets de Voyages le pressentait déjà. "Tapis Rouge aurait pu être notre bras armé en B2C. Mais ce n’était pas vital pour Secrets", souligne François-Xavier de Boüard. Le TO se recentre aujourd’hui sur son B2B, qui doit s’ouvrir aux agences la semaine prochaine.

Le 16 mars et à huit clos, les différents candidats à la reprise du réseau de Didier Munin avaient défendu leur projet à tour de rôle, au tribunal de commerce de Paris. Plus tôt, Thalasso n°1 avait pour sa part jeté l’éponge.

In fine, les trois-quarts des agences franciliennes du mini-réseau qui a déposé le bilan en décembre 2016 sont sauvées.