Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Railcoop reporte le lancement de sa ligne de voyageurs entre Bordeaux et Lyon

La coopérative Railcoop a de nouveau reporté le lancement de sa ligne de train de voyageurs entre Bordeaux et Lyon, jusqu’à présent prévu à la fin de cette année. Sans divulguer de nouvelle date.

Au départ, l’exploitation de cette ligne devait démarrer en juin 2022, mais en décembre dernier, Railcoop avait annoncé un premier report de six mois, à décembre 2022. Le directeur général de Railcoop, Nicolas Debaisieux, avait expliqué à l’époque que SNCF Réseau n’avait pas pu lui assurer les sillons (créneaux de circulation) nécessaires.

« Le conseil d’administration de Railcoop, qui s’est réuni le 28 mars dernier, a pris la décision de reporter le lancement de la ligne voyageurs Bordeaux-Lyon, prévu le 11 décembre 2022 », indique Railcoop dans un communiqué. En cause, selon la coopérative, le retard de la finalisation du plan de
financement des banques et des investisseurs du projet, ainsi qu’un manque de disponibilité de rames de train.

Les acteurs bancaires « peinent à s’engager »

Après plusieurs mois de négociations, Railcoop avait signé un contrat de cession de huit anciens TER de la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui devaient être rénovés. « Il apparaît des échanges avec les industriels pré-sélectionnés pour la rénovation de ces rames que celles-ci ne pourront être disponibles fin 2022, comme initialement prévu », explique la coopérative.

Railcoop regrette également que les acteurs bancaires et financiers « peinent à s’engager », y compris ceux qui « revendiquent de soutenir l’émergence de nouveaux modèles économiques et le développement des territoires ruraux, face à un marché prometteur, mais naissant ». La coopérative dit avoir levé près de 7 millions d’euros en fonds propres auprès de 12.000 sociétaires personnes physiques, de 200 entreprises et associations ainsi que d’une trentaine de collectivités locales.

La petite compagnie basée à Figeac (Lot) compte faire rouler deux allers-retours par jour entre Bordeaux, Périgueux, Limoges, Montluçon, Roanne et Lyon, en 7 heures 30 environ, ressuscitant une liaison transversale abandonnée en 2014. Côté fret, la coopérative fait circuler depuis novembre dernier des trains de fret entre Viviez-Decazeville (Aveyron) et Saint-Jory (Haute-Garonne).

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique