Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Anne Hidalgo veut rendre Paris piétonnier lors des JO

Ce projet de la Ville de Paris risque de contrarier les acteurs du tourisme, les riverains et les travailleurs.

Paris, comme Lyon ou encore Bordeaux, saute à pieds joints dans le tourisme durable. La Ville Lumière l’avait martelé en 2021, aspirant à devenir la capitale « mondiale » du tourisme durable. La maire Anne Hidalgo compte utiliser les Jeux Olympiques d’été de 2024 comme vitrine d’une telle ambition. C’est ce que nous a confié le patron d’un groupe hôtelier, qui a pu consulter un document confidentiel sur un projet « vert » prévu pendant l’événement, soit du 26 juillet au 11 août 2024.

Vers des embouteillages de vélos ?

« Anne Hidalgo souhaite que Paris soit réservé aux piétons et aux vélos pendant toute la durée des JO », assure cet hôtelier très bien implanté dans la région parisienne. « C’est une folie. Nous sortons de deux années de crise, et on veut ainsi nous mettre des bâtons dans les roues… Avec des acteurs du tourisme, nous allons organiser des barrages routiers pour dissuader le conseil de Paris de voter cette mesure absurde », menace le PDG.

Anne Hidalgo a toutefois prévu des dérogations « fantaisistes » pour la circulation routière, croit savoir le patron hôtelier. « Il est question de permettre la circulation des voitures, des bus et des camions de 6h à 7h du matin et de 19h à 20h… pour les seuls athlètes, le staff des JO, les riverains et les commerçants. Pour ceux qui travaillent dans Paris et les touristes, les transports publics seront gratuits. Et la ville mettra gratuitement à disposition des vélos. A la place d’embouteillages de voitures, nous aurons des embouteillages de vélos ! Encore un truc de bobos qui veulent du beau. »

Des vélos gratuits revendus aux enchères

Si le projet de fermeture du tout-Paris aux véhicules est voté, Paris devrait lancer un appel d’offres pour la commande de 250 000 vélos et tuk-tuks estampillés « AH JO 2024 », qui seront revendus aux enchères à l’issue des JO. Les bénéfices devraient permettre de financer l’aménagement de panneaux solaires et d’un récupérateur d’eaux de pluie sur le parvis de l’Hôtel de Ville.

Source : ville de Paris

Contactée par L’Echo touristique, la ville de Paris se refuse à tout commentaire. Quant à Jean-François Rial, le président de l’Office du tourisme et des congrès de Paris (OTCP), il n’avait pas retourné notre appel lors de la mise en ligne de notre article.

Le projet de la candidate à la présidentielle s’inscrit dans le cadre du Plan vélo 2021-2026 pour le Grand Paris. Ce programme, consultable en ligne, prévoit 250 millions d’euros d’investissement. Objectif : développer des infrastructures cyclables et des places de stationnement, mais aussi créer une « zone apaisée » dans le centre de Paris.

La Ville revendique plus de 1000 kilomètres d’aménagements cyclables. Et la mairie comme l’OTCP considèrent que la filière touristique doit « montrer la voie » dans la transition écologique. « Ils ont un petit vélo dans la tête », raille l’hôtelier, furibond, qui ne perd toutefois pas son sens de l’humour.

Nous vous remercions d’avoir lu en intégralité cet article. Dites, vous n’y avez pas cru ? Parce que c’est un poisson d’avril bien sûr !

4 commentaires
  1. CANIFRU Ramon dit

    C’est credible Mme la maire est capable du pire

  2. Tourneur dit

    A 82 ans j’ai maintenant peur en vélo, car il y a beaucoup de vélos et de trottinettes qui grillent les feux. Je n’avais aucun problème avec les voitures. Donc que faire ? Je n’ai plus que le métro car les bus sont pris dans les embouteillages.

  3. RIAL dit

    Joli poisson d’avril Linda….

    1. Linda Lainé dit

      Bonjour Jean-François, merci d’avoir d’une certaine façon… retourné mon appel ;-). Dans ce monde un peu tourmenté, nous aimons bien nous prêter au jeu du poisson d’avril. Une tradition.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique