Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Septaine : pour Exotismes, c’est au client de décider de partir ou d’annuler

L’instauration d’une septaine par les préfectures des territoires ultra-marins est un vrai casse-tête. Selon le voyagiste Exotismes, il faut surtout bien informer le client des nouvelles mesures et conditions de voyage.

Suite à l’instauration des septaines à l’arrivée dans les Dom-Tom, que doivent faire les clients ? Annuler, reporter, ou confirmer leur séjour prévu à La Réunion ou en Guadeloupe ? Gilbert Cisneros, le président du TO Exotismes, ne souhaite pas répondre à leur place. « Nous donnons toutes les informations au voyageur », en direct ou via l’agence, explique-t-il. « C’est ensuite le client qui décide, en connaissance de cause, de réserver, de partir, d’annuler ou de reporter. Il peut éventuellement décider de partir en République Dominicaine », qui n’impose pas d’isolement à l’arrivée.

Annulation sans frais

Si les voyageurs préfèrent annuler, le voyagiste assure qu’il n’appliquera pas de frais d’annulation. « Nous ne pouvons pas en facturer. Les conditions ont changé » depuis le jour où le client a réservé.

Mais Exotismes défend toujours les voyages dans les Dom-Tom. « Les restaurants et les plages sont ouvertes. Les compagnies aériennes exploitent leurs vols. Les loueurs de voiture sont opérationnels », tient à souligner Gilbert Cisneros. Le patron d’Exotismes relève aussi que certains préfets utilisent des termes équivoques pour la septaine, comme « obligation morale ».

Le voyagiste compte actuellement « quelques centaines de clients » en voyage, aux quatre coins de ses îles lointaines.

A lire aussi :

1 commentaire
  1. ANGELETTI dit

    Suite à une demande d’information pour des clients qui partent le 27 JAN aux Antilles , voici la réponse du service d’Exotisme, je pense que la communication est très bonne !! et le manque de réactivité entre la direction et les résas!!
    D’ailleurs je ne sais toujours que dire à mes clients !!!
    slts

    Bonjour
    Si les clients ne veulent pas maintenir leur séjour il y a les frais d’annulation en vigueur dans les CGV soit 95%, on peut leur proposer un report d’un durée de 12 mois a condition que vous ayons les nouvelles dates de séjour avant le départ mais pas d’annulation sans frais car tout fonctionne a destination et les avions opèrent.
    Veuillez trouver ci dessous le lien du communique que nous avons mis en ligne hier en début d’après midi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique