Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Philippine Airlines n’est plus en faillite aux Etats-Unis

Un tribunal américain a approuvé le plan de restructuration de Philippine Airlines visant à réduire son endettement à 2 milliards de dollars.

La compagnie aérienne Philippine Airlines a annoncé vendredi être sortie de la faillite après l’approbation par un tribunal américain de son plan visant à réduire son endettement de jusqu’à 2 milliards de dollars et à obtenir des capitaux supplémentaires. La compagnie nationale philippine (PAL) avait annoncé en septembre s’être placée sous le régime américain des faillites. Et ce pour réduire sa dette, après la chute de son activité entraînée par la pandémie de coronavirus.

Son plan de réorganisation approuvé par le tribunal comprend une réduction de la dette à hauteur de 2 milliards de dollars. Et une injection de liquidités supplémentaires de 505 millions de dollars par son principal actionnaire. Elle a également la possibilité d’obtenir jusqu’à 150 millions de dollars de financement supplémentaire auprès de nouveaux investisseurs.

Philippine Airlines a bien réduit sa flotte

« PAL a rationalisé ses opérations avec une flotte réorganisée et est désormais mieux capitalisée pour sa croissance future », a ajouté la compagnie aérienne. PAL avait déclaré en septembre réduire sa flotte de 25% et renégocier ses contrats afin de réduire les paiements de location.

Le volume des voyages aériens philippins s’est effondré de 75%, passant d’environ 30 millions de passagers en 2019 à sept millions l’année dernière, en raison des restrictions liées à la pandémie, selon des données officielles. Le transporteur a annulé plus de 80 000 vols, perdant 2 milliards de dollars de revenus et supprimant 2.300 postes. Avec la timide réouverture des frontières, la compagnie aérienne a déclaré qu’elle reprendrait ses vols réguliers, notamment vers des villes de Chine continentale et d’Australie.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique