Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Paris lance ParisLocal, un événement qui favorise le tourisme domestique

3 jours de rencontres, d’ateliers et de portes-ouvertes auprès des artisans parisiens : c’est le concept de ParisLocal, qui se tient jusqu’à dimanche.

Pendant trois jours, artisans du goût, créateurs et artistes œuvrant dans la capitale et en petite couronne (92,93,94) ouvrent les portes de leurs ateliers aux Parisiens… et aux autres. « Pendant la pandémie, les Parisiens ont redécouvert le plaisir de visiter leur ville. ParisLocal surfe sur ce mouvement, qui est un mouvement positif », explique Frédéric Hocquard, adjoint à la mairie de Paris en charge du tourisme et de la vie nocturne. Bières de Belleville, savons de Paris, galeries d’art… « C’est un peu les journées du patrimoine de l’artisanat parisien », sourit Corinne Menegaux, la directrice générale de l’Office du tourisme et des congrès de Paris (OTC Paris).     

Première initiative concrète découlant des Assises du tourisme durable organisées au début de l’été par la ville, ParisLocal s’inscrit dans la politique de tourisme durable que veut mener la mairie. « Avec ParisLocal, nous proposons une nouvelle manière de découvrir le territoire parisien : de façon plus authentique, mieux incarnée et plus durable. C’est ce qui caractérise, pour nous, un Paris Autrement », l’une des thématiques retenues à l’issue des Assises, précise Frédéric Hocquard.

« Vivre, pendant quelques jours, comme des Parisiens »

En référençant ateliers d’artistes, restaurateurs et créateurs qui jouent le jeu pour ParisLocal sur son site Internet, la ville espère également satisfaire les attentes des touristes habitués de la capitale. « Deux tiers de nos visiteurs étrangers sont des repeaters. Une fois qu’ils ont visité les sites majeurs lors de leur première visite, ils ont cette envie de vivre, pendant quelques jours, comme des Parisiens », estime Corinne Menegaux.

Corinne Menegaux et Frédéric Hocquard, le 18 novembre 2021.
© Florian De Paola

Un événement qui peut donc plaire aux touristes étrangers venus en individuels, et aux touristes domestiques, mais qui ne fera pas revenir tous les voyageurs internationaux. « C’est avant tout une volonté de valorisation des savoir-faire parisiens. Ce sont des atouts, pour les Français comme pour les touristes étrangers. C’est la première initiative d’une démarche que l’on veut pousser plus en avant, avec une application par exemple », explique Olivia Polski, maire-adjoint en charge du commerce. « Avec ce genre d’outils, nous pourrions pérenniser l’événement, voire en organiser plusieurs éditions sur une seule année », renchérit Corinne Menegaux. ParisLocal deviendra, dans un premier temps, l’un des parcours thématiques proposés sur Paris City, l’application de cartographie de l’OTC Paris. 

« Les touristes reviendront, c’est une certitude »

Inclusif – l’événement repose sur le bénévolat de Parisiens – ParisLocal est aussi une sorte de laboratoire d’expériences touristiques, en vue notamment des Jeux Olympiques de 2024. « C’est avec ce genre d’initiatives qu’on essaie de travailler sur les flux touristiques dans la capitale. La visite d’un atelier d’artiste, c’est un prétexte qui peut amener à la découverte du reste de l’arrondissement. C’est la même logique qu’on appliquera pendant les JO. Ils auront lieu dans la ville, mais pas dans toute la ville, et il faudra convaincre les touristes de s’éloigner des sites olympiques, de quelques centaines de mètres ou kilomètres, pour découvrir tout ce que Paris peut offrir », illustre Frédéric Hocquard.

Avant 2024, la ville va poursuivre son travail portant sur la transformation de son offre touristique. « Les touristes reviendront, c’est une certitude. Mais pour voir quoi ? Pour manger quoi ? Pour dormir où ? C’est toute cette réflexion autour d’un Paris Autrement que nous menons ». Tout en s’impatientant du retour des touristes internationaux… « La haute-saison, à Paris, commence maintenant avec les fêtes de fin d’année. La reprise se profile, les indicateurs de réservations de séjours sont bons. Nous devons donc l’accompagner, et ParisLocal est un moyen de le faire. L’économie parisienne en a besoin, ne serait-ce qu’en terme d’emplois », analyse Frédéric Hocquard.

Le Grand Paris a accueilli entre 3,6 millions et 4,7 millions de touristes entre juin et août, selon des chiffres communiqués par l’Office du tourisme et des congrès de Paris. Ils étaient 2,6 millions en 2020 et 10,2 millions en 2019, année de référence avant la pandémie de Covid-19. Pour connaître le programme détaillé de ParisLocal, cliquez ici.

A lire aussi :

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique